Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, se rendra ce soir pour la Chine et les pays de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) afin d'examiner l'effondrement du marché du pétrole.

Maduro a confirmé le début de cette tournée internationale à travers l'agence de presse vénézuélienne (AVN) dans le cadre d'un effort pour « réinitialiser d'abord le marché de l'énergie et puis réinitialiser le marché des prix du pétrole naturel ».

Il a fait valoir que « le prix autrefois de 95 dollars pour le baril de pétrole vénézuélien s'est a descendu à 46,97$ faisant une chute de près de 50 dollars au 30 décembre 2014 ». Il a admis que le crash du pétrole « nous a forcés à examiner tous les plans d'investissement » au Venezuela, qui est le cinquième plus grand producteur de pétrole.

Publicité
Publicité

Il a dit que « chaque jour nous améliorons tous les plans pour protéger notre patrie et nous avons montré que  nous avons réussi face aux points chauds ». Au cours de sa visite en Chine, le président Maduro aura une réunion avec son homologue chinois Xi Jinping et assistera au premier forum ministériel entre la Chine et la Communauté des États d'Amérique latine et des Caraïbes (CELAC) qui se tiendra les 8 et 9 Janvier 2015 à la capitale Pékin.

Ensuite, Maduro visitera les pays partenaires de l'OPEP dans le but d'aborder la question de la baisse des prix du pétrole. Maduro mènera également une campagne nationale et internationale pour exposer comment les Etats-Unis, grâce à la production accrue de pétrole et de gaz de schiste, cherchent à détruire l'OPEP.

Depuis la fin du mois de juin, les prix du pétrole ont enregistré une chute de 40%, avec des répercussions sur le marché et les relations entre producteurs et consommateurs d'énergie.

Publicité

« Nous voulons montrer que notre peuple est en mesure de contrer l'empire américain pour le contrôle du pétrole », a affirmé Maduro.

Le Venezuela cherche une sortie de crise 

Le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé hier plusieurs mesures visant à favoriser une reprise économique en 2015. Lors d'une réunion avec les membres du Cabinet, les gouverneurs et les maires, le président a demandé à ce que tous les secteurs accélèrent le plan 2013-2019, créé par le défunt président Hugo Chavez dans le but de consolider ce qu'il a appelé le socialisme productif.

Ce modèle, a-t-il insisté, est essentiel à la relance de l'économie par le gouvernement. Il s'agit d'une stratégie destinée à stabiliser la fourniture de biens et services pour la population, ainsi que l'approvisionnement et les prix des produits clés.

Selon lé président, ce plan pourra consolider la victoire dans la guerre économique imposée par l'extrême droite locale. Comme nouvelle formule budgétaire et politique monétaire du pays, Maduro a annoncé la création d'un fonds pour les réserves stratégiques en monnaie nationale pour s'assurer que tous les programmes sociaux sont en marche.