Le Québec était de tout cœur avec les Français ce dimanche 11 janvier. La manifestation monstre tenue dans les rues de Paris a eu des échos chez les cousins du Québec. En effet plus de 25 000 personnes se sont présentées dans les rues de Montréal pour témoigner leur soutien aux victimes de Charlie Hebdo, à la France et à la liberté d'expression. Dans les rues de la ville du Québec, une autre marche se tenait où le premier ministre québécois, Philippe Couillard, s'est joint à la foule.

« Aujourd'hui ce que nous disons, c'est notre solidarité à la France. Nous disons non au fanatisme, à la violence aveugle et inhumaine.

Publicité
Publicité

Nous disons oui à la société de droit démocratique qui affirme qu'elle gagne par rapport à ces chevaliers de l'obscurantisme qui nous ont attaqués », a-t-il déclaré.

Malgré le froid, les quelques 25 000 personnes qui ont marché dans le centre-ville de Montréal étaient accompagnées du maire Denis Coderre. « C'est important pour montrer notre solidarité et parce que, ce qu'on a de plus précieux, c'est la liberté », commentait-il en marchant au côté du consul de France à Montréal, Bruno Clerc. Parmi les personnalités présentes à Montréal, l'ancien premier ministre du Québec, Bernard Landry, a indiqué que la liberté d'expression était le fondement de la démocratie.

L'imam de la mosquée de la capitale québécoise, Rachid Elfaïz, était présent à Québec avec un message d'ouverture à livrer à la population.

Publicité

« Je suis venu ici pour dire plusieurs choses, entre autres, non au terrorisme et non à l'intimidation des gens. On doit respecter tout et chacun, » a-t-il affirmé.

En plus de ces personnalités, de nombreux politiciens québécois ont joint les citoyens dans les deux villes les plus importantes du Québec. Avec les attentats terroristes d'Ottawa et de Saint-Jean-sur-le-Richelieu encore très frais dans la mémoire des Québécois, les cousins des Français ont démontré massivement leur solidarité à la France où près de 4 millions de personnes affirmaient haut et fort aux fondamentalistes islamiques que l'intimidation ne fonctionnera pas au sein de la Francophonie. #Charlie Hebdo