Des centaines d'enfants soumis à l'esclavage et au travail forcé ont été retrouvés par les autorités indiennes le 30 janvier dernier. Mineurs, ils étaient obligés de travailler jusqu'à 16 heures par jour dans un contexte sanitaire horrible. Ces enfants ont été sauvés lors d'opérations dans le centre de l'#Inde à Hyderabad où une trentaine de trafiquants ont été arrêtés.

Ces pauvres enfants n'étaient pas, seulement, dans l'obligation de suer corps et âmes, ils étaient sous-alimentés et souffraient de traumas physiques et psychologiques selon le commissaire adjoint V. Satyanarayana. Ce sont plus de 200 enfants qui ont vu leur cauchemar se terminer.

Publicité
Publicité

Le représentant des forces policières a affirmé que « les enfants avaient des maladies de la peau chroniques et que la majorité était sous-alimentée et en état de choc lors de l'arrivée des forces policières ».

Les mineurs auraient été détenus dans des édifices sans ventilation et auraient été, vraisemblablement, exposés à des gaz très nocifs pour leur santé.

Selon les témoignages recueillis auprès des détenus, s'ils ne travaillaient pas les heures demandées, ou faillaient à leur tâche, des représailles physiques étaient effectuées, ils étaient privés de repas quelques jours, etc.

Le pire dans l'histoire est que plusieurs de ces enfants n'ont pas été enlevés. Ils ont été vendus par leurs parents aux trafiquants pour des sommes variant entre 70 et 150 euros seulement. Combien vaut la vie de votre enfant ? 150 euros ?

Les opérations menées par la police ont permis depuis une semaine de sauver plus de 200 enfants.

Publicité

L'information a été recueillie grâce à la divulgation de renseignements par un organisme de protection des enfants.

Et ne croyez pas que les enfants avaient atteint l'âge de l'adolescence. Parmi eux, certains étaient à peine assez vieux pour aller à l'école. Les plus jeunes avaient six ans. En Inde, plus de 4 millions d'enfants travailleraient selon les chiffres officiels. 4 millions, c'est plus que les villes de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et Nice mises ensembles !