Chaque pays à sa culture et sa façon de célébrer les fêtes, religieuses ou nationales. Le soir passé, c'était le réveillon de fin d'année. En #Algérie, Le cœur balançait entre le Halal et le haram « illicite ». Est ce qu'on peut fêter le nouvel an ? C'est la question que la plupart des Algériens se posent. Certains ne rateraient cet évènement pour rien au monde. D'autres disent que c'est haram et que la question ne doit même pas se poser.

Le salafiste Abdelfatah Hamadache a appelé les Algériens à ne pas fêter la Saint-Sylvestre en disant durant un entretien avec la chaine de télévision Ennahar TV « qu'il n'est pas permis de célébrer le nouvel an du calendrier grégorien. ll n'est également pas permis d'acheter ou de vendre de la buche (consommée par la pluparts des Algériens pour le nouvel an), ni d'envoyer des SMS de vœux ».

Publicité
Publicité

L'homme dirige le front de l'Eveil Islamique Salafiste (non reconnu officiellement).

Certains Algériens fêtent l'arrivée de la nouvelle année dans l'intimité avec les membres de la famille ou dans les restaurants. « On se rend tous chez les grands-parents pour fêter le nouvel an, dans un air intime et bon vivant, chacun ramène avec lui quelque chose et on passe la nuit à bien s'amuser » déclare Meriem. D'autres, ceux qui en ont les moyens, préfèrent passer cet évènement dans un autre pays. La Tunisie, la Turquie et le Maroc sont les destinations phares et préfèrées du moment. « Je préfère toujours passer le réveillon hors du bled, la Tunisie c'est ma destination préférée ».affirme Mohamed. Et d'autres, spécialement les jeunes, se contentent de réserver dans des hôtels ou des appartements transformés pour l'occasion.

Publicité

Les Algériens célèbrent donc l'arrivée du nouvel an dans la convivialité et  la joie sans connotation religieuse comme semble y faire accroire le leader des salafistes Abdelfatah Hamadache, qui milite notamment pour l'interdiction de l'#Alcool et du maillot de bain sur les plages. C'était le portrait d'une Algérie encore tiraillée entre deux sociétés que tout oppose.