La directrice générale de l'Unesco Irina Bokova a exprimé son bonheur à coopérer avec les participants pour rendre hommage à Ibn Al Haythem, qu'elle a décrit comme « un pionnier et un humain qui a vecu il y a 1000 ans, et ces inventions n'ont jamais été aussi importantes qu'elles le sont actuellement ».

Epoque en or de l'Islam il y a 1000 ans

Un millénaire s'est écoulé depuis la publication des travaux scientifiques sur l'optique d'Ibn Al Haythem, lors de l'époque en or de l'Islam, la plus florissante des périodes de créativité, d'inventions et d'innovations que le monde arabe et islamique ait jamais connu. La cérémonie d'ouverture qui s'est tenue du 19 au 20 janvier 2015 à Paris a rendu hommage comme il se doit au célèbre savant arabe Ibn Al Haythem, devant 1500 personnes dont de célèbres scientifiques, industriels, hauts fonctionnaires, etdes organisations internationales réputées dont « 1000 inventions et inventeurs ».

Publicité
Publicité

Un savant arabe a inventé l'appareil photo avant l'année 1000

Peu de gens savent que la caméra, utilisée chaque jour par des millions de personnes, est d'origine arabe dérivé du mot «gamra - la lune», parce qu'un savant arabe né il y a 10 siècles en Irak, a utilisé un trou dans une pièce sombre où il faisait ses recherches sur la lumière et la vue.

Reconnu pour ses inventions, l'image de Inb Al Haytham El Mamhour a même été reproduite sur les billets de monnaie en Irak et une satellite portant son nom a été lancé dans l'espace. Les savants l'appellent d'ailleurs 59239 en reconnaissance à ses multiples et diverses inventions.

Ibn al-Haytham aimait beaucoup lire et se ressourcer, il se posait constamment des questions, il avait la curiosité scientifique, il avait aussi une belle écriture, ce qui lui a permis de commencer tôt à travailler dans la retranscription des manuscrits.

Publicité

Ibn Al Haytehm n'avait cure des plaisirs de la vie contrairement aux jeunes de son âge : lui prenait le chemin des savants! Il s'était déplacé de Baghdad, en Syrie et en Egypte pour se ressourcer des sciences. Il avait également étudié la médecine à Baghdad, où il avait excellé. Par la suite, il avait exercé comme ophtalmologue, ce qu'on appelait en ces temps en Irak « médecine kahala ». Ibn El Haythem pratiquait plusieurs langues étrangères, et passait beaucoup de temps dans l'apprentissage, l'écriture et l'expérience.

De son enfance jusqu'à sa mort au Caire en 1040, durant 75 ans, il a écrit 237 manuscrits et lettres dans diverses sciences.

Le véritable inventeur de la caméra

Avec 37 manuscrits dans les mathématiques et l'optique, il est considéré comme le véritable inventeur de la caméra vu les explications et rectifications scientifiques détaillées citées dans son manuscrit. Il excellait aussi dans l'ingénierie, la philosophie, l'astronomie, la physique, la théologie et la psychologie, et la musique.

Publicité

Il a cité l'impact des airs (sons musicaux) sur les esprits des animaux, par des expériences menées sur les oiseaux, chevaux, ou encore chameaux. #Paris culture