Après la décapitation de 21 chrétiens égyptiens en Libye, l'Egypte a décidé de riposter sans attendre. Le pays a ainsi bombardé les différents sites libyens de l'#Etat Islamique, groupuscule responsable des exécutions et les ayant revendiquées.

L'armée libyenne bombarde aussi les sites de Daesh

Le porte-parole de l'armée libyenne émanant du gouvernement de la chambre des représentants de Tobrouk, à l'est de la Libye, a rapporté dimanche soir que l'armée libyenne a massivement bombardé les sites de Daesh près de la ville de Syrte (à l'ouest) en réponse à l'exécution de ces 21 coptes égyptiens en Libye.

Publicité
Publicité

À l'unission, les armées égyptiennes et libyennes bombardent Daesh

Le colonel Ahmed al-Mesmari a expliqué que l'armée a répondu froidement à Daesh, par des frappes massives des sites de l'Etat islamique, et ce, à 160 km de la ville de Syrte. Dans le même cadre, le commandant de l'armée de l'air libyenne a confirmé que l'armée libyenne a participé aux bombardements effectués par les armées égyptiennes contre cette même organisation terroriste.

La détermination de l'Egypte à éradiquer Daesh

Dans le même contexte, la télévision égyptienne confirme avoir tué entre 40 et 50 terroristes dans les bombardements contre les sites Daesh en Libye. L'Egypte, qui dispose d'une armée très compétente, sera un remède efficace contre le #Terrorisme... La détermination de l'Egypte à combattre le terrorisme est une grande étape qui va accélérer l'éradication de l'organisation terroriste.

Publicité

Ce pays, tout comme la Jordanie, n'a pas attendu l'autorisation et le bon vouloir de quiconque pour défendre son pays et venger ses citoyens victimes de la barbarie. Une nouvelle stratégie à saluer qui émerge et qui englobe  "autonomie dans la décision, rapidité, efficacité et détermination".

Par ailleurs, l'organisation de l'Etat islamique a annoncé auparavant sa responsabilité dans l'attentat ayant ciblé l'ambassade d'Algérie en Libye, ayant eu lieu le 17 janvier dernier.

Déploiement d'hélicoptères et d'avions militaires sur toute la frontière avec la Libye

Concernant la Tunisie, le porte-parole officiel du ministère de la Défense a rapporté que les unités militaires renforcées par des unités de la Garde nationale et celles des douanes sont réparties aux frontières avec la Libye afin de sécuriser et de prévenir toute menace à la sécurité du territoire tunisien ou toute tentative de contrebande de produits subventionnés et d'armes ou de l'infiltration d'éléments terroristes.

Publicité

Des hélicoptères et des avions de guerre assurent la surveillance de l'espace aérien et des frontières terrestre et maritime. Il a ajouté que les autorités tunisiennes suivent sérieusement et de près les événements en Libye.

L'Algérie, à son tour, annonce l'alerte maximale

Quant à l'Algérie, elle a annoncé l'alerte maximale aux frontières avec la Libye, pour une durée indéterminée, et ce, après les événements récents  survenus en Libye.  Et après quoi, il fut décidé de positionner des forces spéciales le long de la frontière terrestre entre les deux pays à plus de 900 km .