Ce jeudi 12 février, Igualada, une commune dans la province de Barcelone, a été recouverte d'une épaisse fumée orangée, probablement nocive. Les autorités ont demandé aux habitants de rester chez eux, fenêtres fermées, jusqu'à un retour à la normale cette après-midi.

Depuis 15 heures, les populations proches du lieu de l'accident peuvent sortir de chez eux et reprendre leurs activités à l'extérieur. Selon Ramon Espadaler, le ministre de l'Intérieur, « le nuage toxique se désintègre et se dépose lentement sur la surface. » La zone où l'incendie s'est déclaré reste, tout de même, sous surveillance.

Selon quelques éléments de l'enquête, ce serait un camion, transportant de l'acide nitrique, qui aurait explosé ce matin aux environs de 10 H 45 près d'une usine chimique.

Publicité
Publicité

Provocant ainsi un nuage toxique. Pour une protection maximale, le gouvernement avait pris la décision de fermer les écoles et les routes d'Igualada. Ce jeudi matin, ce sont près de 60.000 personnes qui ont été retenues pour leur éviter tout contact avec l'air toxique ; les enfants de moins de 3 ans au sein des écoles, les personnes sujettes aux problèmes respiratoires, les personnes âgées ainsi que les femmes enceintes ont été protégées jusqu'en début d'après-midi.

Plus d'une vingtaine d'appels d'urgence ont été passés afin d'informer des nombreuses personnes souffrantes de problèmes respiratoires, d'irritations oculaires et de picotements dans la gorge.

Trois personnes ont légèrement été blessées et prises en charge à l'hôpital, rapporte El Periodico ; deux employés d'une entreprise chargés du transport des substances chimiques, brûlés sans gravité, et un employé de l'usine de l'entreprise espagnole Simar.

Publicité

Toutefois, les premières analyses effectuées permettent d'affirmer que la fumée orangée n'aura que des effets irritants et ceux sur la santé ne seront que minimes.

Le gouvernement régional de Catalogne a fait une annonce en expliquant que l'explosion est survenue suite à un mélange de substances chimiques lors d'une livraison dans l'usine. « Il y a eu une explosion ou réaction chimique à cause d'un mélange de produits lors de manoeuvres de chargement ou de déchargement devant », précise un porte-parole des pompiers de Catalogne. #Espagne