Les trois musulmans tués dans l'État de la Caroline du Nord aux États-Unis auraient été assassinés suite à une mésentente entre des voisins à propos d'un espace de stationnement ce 11 février. Le tireur a été identifié comme étant Craig Stephen Hicks. Ce dernier était opposé à toute forme de religion. Néanmoins, les forces policières mentionnent que "leur enquête préliminaire laisse croire à un vulgaire crime ayant découlé d'une altercation banale plutôt qu'à un crime racial".

Le lieutenant de la police de Chapel Hill, Josh Mecimore, où se trouve le campus de l'Université de la Caroline du Nord, a indiqué que "l'altercation, qui s'est transformée en tragédie, a été produite en raison d'un différend pour une place de stationnement".

Publicité
Publicité

Les enquêteurs cherchent maintenant à résoudre l'énigme qui a poussé M. Hicks à perdre les pédales et commettre un acte si tragique. Le chef de la police locale, Chris Blue, a toutefois indiqué que la thèse du crime racial n'est pas complètement impossible. "Nous comprenons les inquiétudes de la population quant à la possibilité qu'il s'agisse d'un geste provoqué par la haine et nous examinerons toutes les pistes pour le vérifier", a-t-il affirmé dans le communiqué de presse.

Les trois victimes ont été identifiées. Il s'agit de Deah Shaddy Barakat, 23 ans, sa femme Yusor Abu-Salha, 21 ans, et sa soeur, Razan Abu-Salha, 19 ans.

Le tueur s'affichait sur sa page Facebook contre toutes les religions. Il le faisait ouvertement avec des messages haineux. "En raison des nombreux dommages faits dans le monde en raison de votre religion, je n'ai pas seulement le droit, mais le devoir de l'insulter", y est-il écrit, entre autres.

Publicité

On peut y voir l'image d'un revolver avec des insinuations telles que « j'ai cinq munitions supplémentaires ».

Plusieurs organismes ont condamné ces meurtres dont le groupe American Atheists. Il est dommage qu'un espace de stationnement ait pu faire perdre la tête à Craig Stephen Hicks qui s'est rendu de son plein gré à la police locale. #Islam