Dans une lettre envoyée à un prêtre jésuites de Nopales, dans l'État de l'Arizona aux États-Unis et tout près de la frontière avec la #Mexique, le Pape François a insisté sur le caractère inhumain des conditions de vie des migrants mexicains traversant illégalement vers les États-Unis. Il conseille à son lieutenant d'aider un organisme nommé Kino Border afin d'offrir davantage d'humanité à ceux-ci.

Le Pape a invité les communautés des États-Unis à ne pas juger trop sévèrement les Mexicains qui entrent sur leur territoire, mais plutôt de travailler avec eux pour éviter les stéréotypes et la discrimination.

La lettre rédigée demande aux adolescents de la région de Nopales, qui travaillent au sein de Kino Border, d'avoir de la compassion afin de donner une solution plus humaine aux migrants.

Publicité
Publicité

« Ces jeunes hommes et jeunes femmes, qui viennent pour apprendre comment éradiquer la propagation des stéréotypes, peuvent contribuer et montrer au monde une Église sans frontières », a-t-il écrit dans sa lettre ajoutant que « malgré l'opinion fermée de plusieurs résidents américains, ces jeunes sont une source d'espoir ».

Le Pape François a fait de l'#Immigration une priorité de son pontificat. D'ailleurs, il est fort probable que cet aspect soit mentionné lors de son discours devant le Congrès américain au mois de septembre prochain. Le premier pape a y prendre la parole. Il prévoyait d'ailleurs entrer aux États-Unis par la frontière mexicaine, mais son horaire ne lui permettra pas de le faire.

Dans le document, le Pape François conclut mentionnant l'importance pour ces bénévoles de continuer la lutte pour l'inclusion.

Publicité

« Ces communautés vivent au quotidien avec des situations problématiques et il est essentiel de leur offrir un peu de réconfort afin d'éviter la ségrégation ».

Dans un pays où la droite religieuse est très forte, il serait bienvenue que les dirigeants républicains, fortement influencés par la religion, prennent note des propos de leur leader spirituel pour aider Barack Obama à alléger le fardeau des immigrants. #Etats-Unis