Au moins, 14 personnes ont été tuées dans un attentat suicide à Bagdad. Selon des sources, un kamikaze portant une ceinture d'explosifs s'est fait exploser à huit heures du matin (05,00 GMT) à Aden, dans la région de la Kadhimiya, qui habituellement est toujours bondée à cette heure-là. L'attentat s'est produit à la place qui mène au sanctuaire de l'imam al-Kadhim, septième des Imams infaillibles de chiites, et à proximité des vendeurs qui étalaient leurs marchandises sur le trottoir, allant de vêtements usagés, aux chaussures et aux appareils électriques.

Cet attentat n'est malheureusement que l'un des nombreux perpétrés par l'État islamique, en plus des multiples exactions commises au quotidien.

Publicité
Publicité

Bien qu'il n'ait pas été revendiqué, tout porte à croire qu'il a été commis par des extrémistes sunnites, tels que ceux faisant partie du groupuscule État islamique.

Les terroristes de Daesh, ainsi que les groupuscules musulmans qui adhèrent à l'EI, sont présents un peu partout... Ils sont en Irak, en Syrie, en Égypte, en Libye. Tous les jours, ou presque, ils font parler d'eux.

Dès lors, la contre-attaque est essentielle et décisive. Et les forces irakiennes, appuyées par la coalition internationale, convaincues du danger qui persiste par l'occupation barbare de Daesh, ne vont pas battre de l'aile.

Coordination et appui de pays de la coalition

À ce sujet, le général américain John Allen, coordinateur de la coalition internationale menée par Washington pour déloger l'État islamique, a déclaré dimanche 8 février que les forces irakiennes allaient bientôt entamer une opération terrestre massive pour attaquer Daesh avec le soutien et la coordination des pays de la coalition.

Publicité

Allen a confirmé dimanche, dans une interview à l'agence de presse jordanienne Petra, qu'une contre-offensive terrestre massive commencera bientôt. Les déclarations du général américain John Allen font suite à sa visite à Amman. Pour rappel, la Jordanie a récemment intensifié ses raids aériens contre Daesh après que le groupuscule ait exécuté et brûlé à vif le pilote jordanien Maaz Al-Kassasbeh.

Il a ajouté à cela que "dans les prochaines semaines, les forces irakiennes commenceront la contre-attaque terrestre pour restituer l'Irak, et les forces de la coalition en Irak vont fournir l'appui nécessaire à cette opération".

Cette annonce est survenue après que les djihadistes de l'État islamique aient annoncé vendredi la mort de Kayla Mueller, une otage américaine enlevée et détenue en Syrie depuis 2013, alors qu'elle y effectuait une mission humanitaire. L'EI a affirmé que la jeune femme aurait tuée lors d'un bombardement effectué par la Jordanie. Ce triste événement renforcera probablement d'autant plus la détermination et la volonté d'éradiquer au plus vite ce groupuscule terroriste.

Publicité

Un programme de formation de soldats de six semaines

Dans une initiative d'appui, un programme de formation des membres des forces irakiennes et kurdes dans quatre bases militaires en Irak a été établi. Ces soldats devront participer à la contre-attaque, selon Allen. On compte déjà environ 5.000 soldats qui ont débuté leur formation fin décembre 2014 dans le cadre d'un programme qui dure six semaines... #Etats-Unis #Etat Islamique #Jihad