La réalité dépasse la fiction ! Car si au cinéma James Bond reste toujours un grand amateur de gadgets électroniques, la NSA de son côté œuvre dans la réalité. Et si par définition, une telle agence travaille dans l'ombre, depuis quelques temps la NSA n'a de cesse de faire parler d'elle dans les médias. Un comble pour une agence d'espionnage !

Publicité

Les dernières révélations en date font état d'une nouvelle affaire dans laquelle la NSA fait encore figure d'accusé. On la nommera "l'affaire des cartes Sim",

Les cartes SIM Gemalto

La NSA et son homologue britannique le GCHQ, auraient tout simplement réussi à se procurer les clefs de cryptage du premier fabricant mondial des cartes "SIM" , le groupe franco-néerlandais Gemalto. C'est Edward Snowden, dans une nouvelle révélation au site "The Intercept", qui nous apprend cette énième mauvaise nouvelle pour les libertés individuelles. Avec ces clefs, frauduleusement acquises, les agences ont pu décrypter facilement la teneur des conversations échangées. Ce à partir de numéros sensibles, partout dans le monde.

Une affaire au centre de laquelle se trouve la France. Car si le siège social de Gemalto se trouve bien aux Pays-Bas, le centre des activités Internationales se trouve lui en France où trois sites : Meudon, La Ciotat, et Pont-Audemer se partagent les activités. La méthode employée par les hackers, pour parvenir à ce résultat est simple. ils surveillent les e-mails et les comptes FB des employés du groupe. C'est bien connu, on est toujours un peu trop bavard...

De son côté, le groupe Gemalton enquête pour connaitre l'étendue des dégâts et son président le Français Olivier Piou se dit très préoccupé par la tournure des évènements.

Une chose est sure, les révélations de Snowden, sur les agissements de la NSA, auront des répercussions sur les activités de la Maison-Blanche. Cette dernière aurait du mal à renouer le dialogue avec les entreprises de la "Silicone Valley" qui digèrent mal les agissements cachés de l'agence d'état.

Révélations en chaine

Mais ces révélations de Snowden ne sont pas les seules à faire l'actualité pour l'instant, Petit tour d'horizon des activités d'espionnages ... démasquées, dans lequel la France est également concernée !

Quelques jours après la publication du rapport Kaspersky, sur la découverte du logiciel espion Fanny qui se niche au cœur des disques durs et ce à l'insu même du fabricant, les coupables sont connus. Il s'agit d'un groupe de pirates informatiques nommé Equation. Mais ces derniers n'auraient pas agi seuls ! Car derrière ces hackers on retrouverait ni plus ni moins que l'agence américaine de renseignements, la NSA.

A peu près au même moment, une autre affaire d'espionnage éclate. Les services secrets canadiens nous apprennent qu'ils ont découvert un logiciel malveillant sévissant dans les téléphones. Les responsables seraient cette fois-ci français, probablement une agence de renseignement gouvernementale. Un espion qui répondait au doux nom de code "Babar"...

Il permettrait d'écouter les conversations téléphoniques de certaines cibles à travers le monde. Mais à l'image du personnage de dessin animé du même nom, il aurait du mal à passer inaperçu, selon les spécialistes canadiens.

Toutes ces révélations ne font en tout cas que confirmer une chose, la cyber-sécurité/criminalité est bel et bien au centre de toutes les attentions. Une seule question demeure : "A quand la suivante ?"

Affaire à suivre comme on dit ...

#Etats-Unis #Canada