Il y a une force de solidarité qui s'est empreinte des parents de personnes disparues dans la ville d'Iguala de l'État de Guerrero au #Mexique. Depuis les événements d'Ayotzinapa, les parents des élèves disparus travaillent sans relâche pour les retrouver et leurs fouilles ont permis de découvrir les restes de 50 cadavres éparpillés dans plusieurs endroits au cours des trois derniers mois.

C'est une grande démonstration de caractère dont font preuve ces gens puisqu'ils ne peuvent pas compter réellement sur l'aide de la police dans la mesure où plusieurs disparitions impliquent les forces de l'ordre dans cette région corrompue. Une femme, Magdalena, cherchait son frère disparu depuis plus de deux ans.

Publicité
Publicité

Dernièrement, elle en a trouvé les restes ensevelis dans une fosse clandestine tout comme les quelques 50 autres corps.

Depuis novembre dernier, plus de 106 fosses clandestines ont été découvertes dont seulement 23 possédaient toujours des restes humains. De ceux-ci, seulement trois ont été identifiés. S'il y a une abondance dans l'État de Guerrero, c'est tristement celle de personnes disparues et non de richesse. Ils sont 255 à être enregistrés comme étant disparus depuis 90 jours, et plus de 153 requêtes officielles ont été déposées en lien avec des enlèvements. Un climat de la terreur comme en témoigne Magdalena.

"J'ai été enlevée avec mon frère, ma belle-soeur et mon cousin. J'ai vu des personnes être battues à mort parce qu'elles ne payaient pas leur droit à temps, d'autres l'ont été parce qu'ils connaissaient les mauvaises personnes", raconte-elle.

Publicité

"Les viols, les assauts, certaines personnes étaient prises et ne revenaient jamais..."

Le pire de cette histoire est que Magdalena a vu son frère être tué sous ses yeux. Par un après-midi, avec sa famille, ils étaient sur la route quand ils ont été arrêtés par une voiture du Bureau du procureur général du Mexique. La voiture des autorités judiciaires du pays les a enlevés. Ce fût le début de son cauchemar.

Il est maintenant temps de donner aux parents des moments de repos et de tout mettre en oeuvre pour que les 50 restes humains soient finalement identifiés afin que d'autres personnes comme Magdalena Sánchez Fernández puissent tourner la page.