Liu Han, un milliardaire chinois, dirigeait Halong, un vaste conglomérat allant du tourisme au secteur minier. Il avait été jugé en mai 2014 avec son frère Liu Wei et trois complices pour "organisation de gang mafieux" ainsi que l'assassinat d'au moins huit personnes...  

A l'issue du procès, le tribunal les a condamné à la peine capitale. Ils ont fait appel, mais celui-ci fut rejeté. Les condamnés ont été exécutés de concert le 9 février dernier à Hubei, dans le centre de la #Chine.

Liu Han s'était fait remarqué en 2011 par une offre de rachat du groupe minier australien Sundance Resources. Il avait offert la modique somme de près d'un milliard d'euros! L'offre avait été acceptée par le vendeur, mais les négociations ont néanmoins capoté en 2013. Le Chinois n'avait pas pu ou voulu fournir le plan de financement, dans les délais prévus. Il pointait au 230ème rang des plus grosses fortunes de Chine.

Au moment de son incarcération, d'autres sérieux soupçons pesaient sur lui, notamment quant à un possible blanchiment d'argent dans les casinos de Macao. Liu Han aurait été en affaires avec le fils supposé de Zhou Yongkang, ancien grand chef de la sécurité intérieure , aujourd'hui tombé en disgrâce. La rapide ascension de Liu Han correspondait à la période où Zhou était le chef du parti communiste du Sichuan (sud ouest). Les médias insinuent qu'à l'époque Liu Han bénéficiait de protections "haut placées" au gouvernement central. L'ancien chef de la sécurité aujourd'hui disgracié, était un ancien membre du tout puissant comité permanent du bureau politique du parti communiste, le "Saint des saints" du régime. Zhou Yongkang est officiellement depuis juillet sous le coup d'une enquête pour corruption.

La Chine exécute à tour de bras. Selon plusieurs ONG, en 2013 il y aurait eu 2400 exécutions sur le territoire chinois, soit plus que dans le reste du monde.

Alors, une réelle opération de nettoyage ou un règlement de compte entre le pouvoir actuel et ses prédécesseurs ? Difficile à savoir, tellement le régime chinois reste opaque.