L'ancien rappeur allemand, Denis Cuspert, est maintenant considéré comme un combattant du groupe État islamiste en #Syrie et en Irak. Cette annonce a été faite par le Département d'État américain lors de la visite de la chancelière allemande Angela Merkel à la Maison Blanche le 9 février dernier. Ainsi, l'individu fait désormais partie de la liste noire des Etats-Unis

L'ex-rappeur est âgé de 39 ans et est l'un des djihadistes les plus connus en #Allemagne. Dans son communiqué, le Département d'Etat américain a fait savoir que l'inscription de l'homme sur la liste des terroristes internationaux avait pour effet de geler tout ses biens aux États-Unis et d'empêcher tout américain de faire du commerce avec lui.

Publicité
Publicité

Denis Cuspert est connu maintenant sous le nom d'Abou Talha al-Almani. Il a passé devant la commission des Nations-Unies chargée des sanctions contre Al-Quaïda. Selon les renseignements fournis par Washington, Denis Cuspert serait parmi les combattants étrangers de l'Etat islamique, un groupe sunnite très radical.

Il semblerait que Abou Talha al-Almani a troqué les projecteurs de la scène pour faire ses apparitions publiques via les caméras de l'EI. Selon les Américains, il serait apparu dans plusieurs vidéos du groupe dont une fois en possession d'une tête d'un opposant à l'EI dans les mains.

Les autorités américaines voient en cet homme un exemple du recrutement des étrangers par l'État islamique. Il serait, lui-même, l'un des principaux recruteurs du groupe terroriste en Allemagne.

Publicité

Plusieurs pays occidentaux sont perturbés par ces étrangers qui reviennent dans leur pays pour commettre des actes suicides comme à Ottawa et à Paris.

L'Allemagne a d'ailleurs fait en sorte que ses ressortissants qui ont pour projet d'intégrer des groupes terroristes n'aient pas l'envie de revenir sur leur territoire. En effet, les Allemands de retour dans leur pays après avoir participé à des actions de groupes terroristes seront traduits en justice pour des crimes de guerre, une enquête est d'ailleurs en cours contre Denis Cuspert. #Terrorisme