Les enfants sont les êtres les plus vulnérables de notre société. Ils représentent le futur et la naïveté. Mais dans certains pays, ils deviennent des tueurs et des soldats pour survivre aux conflits armés. L'UNICEF a réussi à provoquer la démobilisation de plus de 3.000 enfants soldats dans le Soudan du Sud à la fin du mois de janvier. Les premiers 280 ont été libérés en début de semaine dans le village de Gumuruk.

L'opération, dont le but est de libérer 3.000 mineurs des mains des groupes armés du Soudan du Sud, aura lieu de manière progressive. Les 280 premiers ont été pris en charge par l'UNICEF. Le processus prendra un mois.

Publicité
Publicité

C'est un long sauvetage qui prendra plus de deux ans afin de réussir une réinsertion sociale adéquate pour ces victimes qui n'ont toujours pas le droit de vote.

Ils sont tous âgés entre 11 et 17 ans et ils ont été recrutés par la faction Cobra de l'Armée démocratique du Soudan du Sud. Certains combattaient depuis plus de quatre ans. D'autres n'ont jamais fréquenté une école. Comment pouvaient-ils être conscients de ce qu'ils faisaient avec un kalachnikov dans leurs mains? Selon l'UNICEF, ce sont plus de 12.000 enfants qui ont été recrutés dans les différents groupes armés.

Jonathan Veitch, représentant de l'organisme au Soudan du Sud dit que "ces enfants ont été forcés de voir des choses qu'aucun jeune ne devrait expérimenter. Il faut tout mettre en œuvre pour leur assurer une reconstruction positive de leur vie".

Publicité

Effectivement, des meurtres, des assauts sexuels, des abus physiques et psychologiques étaient devenus des événements banals pour eux.

L'UNICEF aidera ces enfants à réintégrer leur famille si possible, à cicatriser les plaies psychologiques et à retourner à l'école. Leur réinsertion sociale est évaluée à environ 2.000 euros pour chacun d'entre eux.

Le phénomène est très répandu dans les pays d'#Afrique où plus du tiers de ces jeunes sont recrutés. En Asie, le Myanmar est le pays où les enfants sont le plus utilisés. L'Inde et le Pakistan ont également des problèmes à ce niveau.