C'est désormais une réalité pour les hommes d'#Algérie. Ils devront respecter l'intégrité physique de leur femme. Ils n'auront plus le droit de faire comme bon leur semble et d'utiliser leur conjointe pour se défouler. Les élus du pays musulman ont voté une nouvelle loi qui vise à protéger les #Femmes de la violence conjugale. Cependant, la loi votée ce jeudi 5 mars est loin de faire l'unanimité au sein des représentants plus conservateurs qui y voient une intrusion aux valeurs fondamentales de l'islam.

Ce nouveau texte de loi désire non seulement protéger les femmes de toute forme de violence conjugale, mais également leur intégrité financière qui est souvent convoitée dans les familles traditionnelles algériennes.

Publicité
Publicité

La loi vient modifier le Code pénal en incluant le harcèlement sexuel dans des lieux publics comme un délit ainsi que le harcèlement moral au sein du couple. Une avancée non-négligeable dans une société musulmane.

Désormais, si un homme bat sa femme, il risque jusqu'à 20 ans d'emprisonnement, voire même la prison à perpétuité si sa violence venait à entrainer la mort. Les balises sont mises, les sanctions sont plus sévères. Aujourd'hui, le gouvernement doit faire de la sensibilisation afin que les principales intéressées puissent dénoncer les faits.

Quant à l'aspect financier, les hommes qui « exerceront sur leur épouse des contraintes afin de disposer de ses biens ou de ses ressources financières » seront passibles de six mois à deux ans de prison.

La loi respecte les versets du Coran

Plusieurs députés ont fait des sorties publiques pour critiquer cette loi.

Publicité

Néanmoins, le ministre de la Justice, Tayeb Louha, a souligné que « les versets coraniques protègent l'honneur de la femme et ne permettent pas d'accepter ce phénomène » de violence. Ainsi, la loi est dans l'intérêt des femmes musulmanes.

La violence conjugale vient en tête de liste des problèmes selon les autorités algériennes. Cette loi est un premier pas dissuasif, mais elle doit être suivie de mesures préventives et de sensibilisation afin que la mentalité change.