Une grande société littéraire américaine va faire en sorte que les Américains honorent la mémoire de #Charlie Hebdo à New-York. En mai prochain, un gala sera organisé par le PEN American Center au cours duquel il récompensera le courage des membres de l'équipe du journal. Ce groupe défend la liberté d'expression en général et est composé de quatre mille écrivains. Jean-Baptiste Thoret, critique cinématographique pour Charlie Hebdo, sera sur place le 5 mai pour recevoir le prix décerné par le PEN.

Liberté d'expression

Presque trois mois après la fusillade, ce groupe écrivains américains tient à souligner le rôle essentiel de la liberté d'expression pour d'une démocratie en bonne santé.

Publicité
Publicité

Les événements de Charlie Hebdo ont démontré que la peur ne fera pas taire les journalistes, activistes et caricaturistes. L'édition suivant les attentats s'est vendue, faut-il le rappeler, à plus de huit millions d'exemplaires. Les auteurs avaient décidé de ne pas céder au chantage des djihadistes. Ces derniers avaient tué plusieurs membres de l'équipe lors de leur intrusion dans les locaux de Charlie Hebdo.

La directrice générale du PEN, Suzanne Nossel, a félicité le personnel de Charlie Hebdo car « il est du devoir des médias de questionner les sujets tels que la religion, les politiciens, les préjugés et les idéologies. Cela fait de nos sociétés des endroits plus justes où les idées sont partagées et échangées. »

Héros

Charlie Hebdo fait figure de héros dans le domaine de la liberté d'expression pour les Américains.

Publicité

Le fait d'avoir pris le problème et de l'avoir affronté de face donne une valeur encore plus grande au fait d'avoir publié la semaine suivant les attentas. « Nous avons le devoir de reconnaître Charlie Hebdo car les attaques ont été parmi les plus agressives contre la liberté de pensée, » a affirmé Suzanne Nossel.

Comme le matin de l'attentat Jean-Baptiste Thoret n'a pas entendu son réveil, il est arrivé au travail avec un léger retard. Dans un autre contexte, il aurait été réprimandé par son patron, mais pas ce jour-là. Au contraire, il sera l'heureux élu pour recevoir le prix PEN/Toni and James C. Goodale Freedom of expression courage.   #Etats-Unis