Dans la nuit de lundi à mardi, vers 3 heures du matin, des milliers de citoyens vivant près du volcan Villaricca ont été sortis de leur sommeil par une éruption volcanique. Il s'agit du volcan le plus actif du pays, situé dans la pointe sud, à 800 km au sud de Santiago, la capitale. Le Bureau national des urgences du Chili a annoncé qu'un peu plus de 3000 personnes ont été évacuées de la zone dangereuse.

Évacuations massives

Quelques minutes avant que la lave sorte du cratère, les autorités ont fait retentir les alarmes et les sirènes pour réveiller toutes les personnes endormies. Le feu a commencé à jaillir de la montagne.

Publicité
Publicité

L'alerte rouge a été décrétée et les personnes n'ont eu d'autre choix que de tout laisser derrière eux avec l'espoir que la lave ne détruise pas leur demeure. Les cours ont été suspendus dans les institutions d'enseignement de tous les niveaux dans les communes de Villarrica, Pucon, Curarrehue et Conaripe, situées autour du volcan.

Une manoeuvre courante

Bien qu'effrayantes, les gens vivant dans cette région semblent habitués à ces évacuations massives et le tout s'est déroulé sans incident. Le dernier rapport émis par les autorités chiliennes faisait mention d'une montée de cendres d'environ trois kilomètres dans l'atmosphère. Les dernières observations mentionnent une activité plus importante et une sortie continue de lave.

La présidente chilienne, Michelle Bachelet, a demandé à la population « de garder son calme ».

Publicité

De plus, elle a mentionné « que les autorités surveillent la situation minute par minute ». Elle visitera le secteur lorsque l'alerte rouge sera dissipée.

Une zone très active

Le volcan, qui culmine à 2800 mètres d'altitude, avait eu ses dernières éruptions en 2000 et en 1984. La zone où il est localisé est extrêmement active. En pleine saison touristique, il est aujourd'hui essentiel de vérifier si des proches y étaient en visite bien qu'aucun étranger ne soit porté manquant jusqu'à maintenant. Plusieurs axes routiers sont fermés et des inondations sont prévues dans la région, en plus de l'éruption. #Amérique latine