Au cours des derniers mois, plusieurs phénomènes météorologiques ont surpris l'humanité. Ces derniers jours, le Chili a été le théâtre de l'un de ceux-ci. Le désert de la région d'Atacama, qui est la zone la plus aride sur la planète, a reçu dix fois plus de précipitations que la moyenne normale. Ce surplus extraordinaire des eaux de pluie a provoqué de nombreuses inondations dont le bilan est actuellement de six morts, 19 disparus et des milliers de personnes sans maison.

Les autorités chiliennes ont mentionné que "près de 700 personnes étaient dans des logements de fortune à Antofagasta et environ 800 le sont à Atacama". Les désastres frappent fort au Chili qui a été victime de feux de forêt importants il y a une dizaine de jours. La présidente du pays, Michelle Bachelet a indiqué que "l'important est maintenant de soutenir les villages et les populations qui ont besoin d'aide" lors de sa visite pour constater l'état des lieux.

Quand les rues deviennent des rivières

Dans certaines zones, les rues ont pris la forme de véritables rivières avec de forts courants. La situation a provoqué des "alertes sanitaires" pour plusieurs villes. Dans certains endroits, les familles se sont réfugiées sur le toit de leur maison pour éviter d'être emportées par l'eau. D'ailleurs, les autorités ont conseillé aux gens de se réfugier dans les hauteurs des édifices.

Une conséquence des réchauffements climatiques

Pour certains météorologues, cette manifestation de pluies extrêmes est directement liée aux changements climatiques. Jaime Leyton explique que "les événements climatiques intenses surviendront de manière plus fréquente et avec des niveaux de plus en plus extrêmes".

En 1997, la région du désert d'Atacama avait connu certaines inondations. Mais, rien d'aussi fort. Certains témoins parlent de tsunami tant les forces aquatiques sont fortes et destructrices. Les météorologues croient que le pire est passé, mais les eaux doivent descendre des hauteurs. Alors, les gens doivent s'armer de patience et laisser la nature suivre son cours. #Amérique latine