La lutte aux changements climatiques passent inévitablement par des actions des grands pollueurs, mais les initiatives locales seront celles qui permettront de ne pas faire déborder le verre. En Colombie, une femme a trouvé une idée originale et créative pour remédier aux quantités industrielles de pneus usagés laissés sur les côtés des routes ou envoyés dans des sites d'enfouissement. Elle les utilise pour construire des bâtiments en montagne dans les régions rurales de la Colombie.

Dans les montagnes près de la capitale colombienne de Bogota, des maisons sont construites avec des pneus usagés. Alexandra Posada, qui est une militante écologiste, a eu cette idée.

Publicité
Publicité

Dans la localité de Choachi, elle reçoit les dons de pneus pour faire des maisons aux allures arrondies, aux apparences d'igloos!

Des pneus qui se transforment en matière première

Comme le caoutchouc ne se décompose pas, Alexandra Posada a pensé qu'ils pourraient devenir des briques ayant une durée de vie presque infinie! Ainsi, son idée consiste à les remplir de terre, y passer une pièce de métal pour les stabiliser et ainsi, le bâtiment est flexible et ne se détruit pas lorsque des tremblements de terre surviennent.

Les pneus recyclés, une solution durable

L'idée d'Alexandra Posada est une réponse à un problème généralisé dans plusieurs pays d'#Amérique latine. En Colombie seulement, ce sont 5,3 millions de pneus qui sont jetés tous les ans. Ces derniers, qui ne se détruisent pas avec le temps, seront encore dans les sites d'enfouissement dans des centaines d'années. Ainsi, Alexandra Posada a eu la vision de les utiliser à des fins constructives.

Les Colombiens mettent le feu aux pneus pour s'en défaire et cela crée des gaz très toxiques pour la population. Ainsi, mis à profit par ces habitations peu coûteuses, ils se transforment en une matière première précieuse. Le groupe utilise également les bouteilles de verre pour créer des corniches ou des éléments décoratifs dans ces bâtiments.

Les autorités colombiennes admettent le problème et félicitent la militante. Cependant, il ne font rien pour éradiquer cette source de pollution. Ainsi, cette initiative locale ne changera pas l'univers, maispermettra à des populations de sauver, à petite échelle, une parcelle de leur territoire.