Les États-Unis essaient de trouver un moyen pour expulser près de 150 Bosniens de leurs frontières, en raison des crimes de guerre qu'ils auraient commis à Srebrenica en 1995. Les services de l'immigration américains pensent que ces personnes étaient responsables du massacre qui a fait entre 6000 et 8000 victimes pendant la guerre de Bosnie qui a duré de 1992 à 1995.

Comme le rapporte le New York Times, environ 300 personnes réfugiées en terre américaine auraient omis de mentionner leur implication au sein de ce génocide. Plusieurs procès sont d'ailleurs en cours, ou le seront prochainement à La Haye en Belgique pour ces crimes de guerre.

Un enquêteur des services de l'immigration, Michael MacQueen, affirme que « plus il creuse, plus il trouve des renseignements et des documents. Le nombre de réfugiés dans cette situation pourrait atteindre les 600 personnes si la tendance se maintient ». Selon les informations détenues par les enquêteurs, ils sont situés principalement en Virginie, en Ohio et au Nevada, plus particulièrement à Las Vegas et ont tous été soldats en Bosnie.

Parmi ce nombre, 150 auraient joué un rôle actif lors du massacre de Srebrenica. Ce dernier est considéré comme le pire depuis la Seconde Guerre mondiale en Europe. Lors de cet événement, 8000 hommes et enfants musulmans avaient été tués par les Serbes de Bosnie. Ces derniers étaient sous le commandement de Ramos Mladic. Il y a eu 20 accusés pour cet événement lors du tribunal international de l'ex-Yougoslavie et les 150 bosniens aux États-Unis auraient été placés sous la tutelle du commandement principal.

Aujourd'hui, le gouvernement de Barack Obama désire prendre ses distances avec les réfugiés qui ont mis la main à la pâte lors de tueries, génocides ou autres actes contre l'humanité. Les services de l'immigration américaine sont décidés à renvoyer dans leur pays les personnes qui ont omis de mentionner leur participation aux événements. Ce détail important les aurait conduit directement au tribunal pénal international ou aurait signifié un renvoi automatique à l'époque probablement. #Etats-Unis