Au cours des derniers mois, les États-Unis ont été touchés par des manifestations racistes importantes. Ainsi, 50 ans après la marche pacifique organisée par Martin Luther King à Selma, en Alabama, des milliers de personnes ont fait le même trajet pour démontrer qu'un demi-siècle plus tard, le racisme est malheureusement encore présent. Cette marche, qui s'était terminée dans le sang, avait été le déclencheur pour forcer le Congrès à adopter la loi qui garantissait le droit de vote aux minorités.

Le 7 mars dernier, une reconstitution de la célèbre marche avait eu lieu avec le président #Barack Obama en tête. Les participants ont commémoré la lutte pour les droits civiques.

Publicité
Publicité

Ce 8 mars, 24 heures après, des milliers de personnes étaient réunies sur le pont Edmund Pettus qui traverse l'Alabama, l'un des symboles de ce sanglant dimanche de 1965.

Le « Bloody Sunday » avait provoqué la répression de plus de 600 personnes de race noire par les policiers de Montgomery qui avait battu les manifestants. Cinquante ans plus tard, ils étaient de 15.000 à 20.000 personnes, selon la police. La foule avait des affiches sur lesquelles il était possible de lire des slogans demandant l'égalité. Ils venaient d'un peu partout aux États-Unis et chantaient des hymnes sur le pont.

Tout juste avant cette manifestation, les autorités de Selma ont honoré le défunt président démocrate Lyndon B. Johnson, grand responsable de la loi donnant le droit de vote aux Noirs. Sa fille a reçu l'honneur au nom de son père.

Publicité

De plus, Barack Obama a annoncé la veille que la médaille d'or du Congrès américain, la plus haute récompense remise par ce dernier, sera décernée aux participants des trois marches de Selma. Il a insisté sur le fait que le racisme était toujours une réalité aux États-Unis, mais que les choses progressent. Il en est la preuve vivante, étant le premier président Noir élu. Mais les événements comme ceux de Ferguson, qui avaient eu lieu dans l'État du Missouri l'année dernière, démontrent que le chemin est encore long avant que les Noirs puissent jouir d'une réelle égalité dans certains États conservateurs de ce pays. #Etats-Unis