Le ministère de la Justice américaine a dit, dans un rapport qui sera rendu public plus tard cette semaine, que la police locale de Ferguson, dans l'État du Missouri, faisait preuve de #Racisme contre la communauté noire plus particulièrement. Cette enquête fait suite au meurtre de Michael Brown, tué l'été dernier par un policier. Le procès avait provoqué des manifestations importantes, d'autant que les tensions raciales sont très fortes dans cette région des États-Unis.

Le rapport mentionne que « le service de police locale s'est rendu coupable de violations régulières des droits constitutionnels des citoyens ». Ces conclusions sont importantes, prenant en considération que l'État du Missouri est un de ceux où le racisme est le plus important.

Publicité
Publicité

L'enquête qui a mené au rapport est indépendante de la police locale.

Des sources citées dans le Washington Post et CNN font état d'un blâme non seulement à la police de Ferguson, mais également au système de justice de ce comté. Il y serait inscrit que « la police et la justice sont engagés dans une routine de la discrimination contre la population noire ».

Des statistiques viennent appuyer ces affirmations. De 2012 à 2014, bien que les Noirs représentent 67% de la population locale, plus de 85% des voitures arrêtées étaient conduites par une personne de couleur. Il pourrait d'agir d'une pure coïncidence mais 90% des personnes convoquées au tribunal sont noires et 93% des arrestations sont dirigées vers ce groupe racial. Difficile alors de dire que la couleur de la peau n'a pas d'incidence.

Publicité

Les mêmes statistiques s'appliquent au niveau du tribunal.

L'enquête est documentée par plus 35 000 pages de rapports policiers. Il est vrai que la population de race noire vit dans des conditions plus difficiles et que les chiffres peuvent être trompeurs. Mais, à ce niveau là, la faute ne va pas seulement au contexte social. C'est ce que tend à démontrer cette enquête. Les Afro-américains risquent de voir en ce blâme un peu d'espoir pour éliminer le racisme dans les États américains plus conservateurs. #Etats-Unis