Les tensions raciales sont au cœur des actualités américaines depuis le week-end dernier. Le rapport remis par le département de la justice américaine accusant les forces de l'ordre de #Racisme ont fait monter la tension dans la ville témoin des événements de l'affaire Michael Brown. Ainsi, le chef de la police a démissionné et, dans la nuit de mercredi à jeudi, des tirs ont été dirigés vers des policiers.

Ces tirs ont eut lieu au cours d'une manifestation antiraciste. Les agents sont gravement blessés mais ils sont toujours en vie. Selon les informations policières, les forces de l'ordre auraient été prises dans une embuscade: « On ne pouvait pas la voir venir, » disait le chef de la police du comté de St-Louis, Jon Belmar. Les tirs provenaient d'armes de poing.

Une ville sous haute tension

La ville de Ferguson est le théâtre de manifestations antiracistes depuis plus d'un an. Au cours des dernières semaines, la tension est revenue suite au dépôt du rapport accablant par la justice américaine. Hier, environ cent cinquante manifestants étaient réunis devant les locaux de la police de la municipalité. Le but de la manifestation était d'abord pour saluer la démission de l'ex-chef de police Thomas Jackson suite aux accusations de racisme au sein des forces policières sous ses ordres.

Le dérapage est survenu alors que la manifestation touchait à sa fin. Les gens étaient en train de se disperser lorsque trois ou quatre coups ont été tirés en direction des quarante policiers en ligne pour protéger les locaux des autorités. Le chef de police a déclaré que « les policiers ont été la cible des personnes simplement parce qu'ils étaient des policiers. » Un jeune manifestant noir a mentionné « avoir senti les balles passer au-dessus de sa tête. » Il était traumatisé.

Pour plusieurs, ces événements ne sont pas le fruit de la manifestation mais de personnes désirant jeter le trouble dans la petite municipalité. Les autorités sont en train d'effectuer une chasse aux sorcières pour mettre en état d'arrestation les tireurs. Cette situation provoque un état élevé de tension dans cette ville déjà sous haute pression. #Etats-Unis