Le massacre et la guerre contre l'Humanité et la culture se poursuit, l'#Etat Islamique s'en prend encore une fois au patrimoine culturel en Irak.

Les vestiges de la cité assyrienne de Nimrud, qui se situe au Nord, ont été pillés et détruits par les membres du groupe terroriste de l'État islamique ce vendredi, selon des sources gouvernementales et tribales. D'après le ministre irakien du Tourisme, ces ruines de la cité historique assyrienne ont été attaquées dans l'après midi. Il confirme ainsi, « les terroristes de Daech continuent à défier le monde et l'Humanité. »

Cette destruction vient une semaine après la diffusion d'une vidéo qui montre le saccage de pièces inestimables, statues et monuments, datant aussi de l'ère assyrienne, exposés dans le musée de Mossoul.

Nimrud, une ville pleine de culture, a été fondée au XIIIème siècle avant Jésus-Christ. Elle était il y a trois millénaires la capitale de l'empire assyrien, le plus puissant dans le monde à cette époque. Elle se situe à 30 kilomètres de Mossoul, l'une des plus grandes villes de l'Irak tombée dans les mains de l'Etat islamique en juin 2014. « À l'heure actuelle, nous ne pouvons pas mesurer l'ampleur des dégâts », déclare un responsable des antiquités.

« Des membres du groupe terroriste de l'EI sont venus sur la cité de Nimrud et ils ont attaqués tous les objets de valeur », déclare un membre d'une tribu de la région.

L'UNESCO, quant à elle, a protesté la destruction par la voix de sa directrice générale, Irina Bokova, dans un communiqué : « Nous ne pouvons pas rester silencieux. La destruction du patrimoine culturel est un crime de guerre, et j'appelle les responsables religieux et politiques de la région à se lever pour lutter contre cette barbarie ».

Il faut dire que, en juillet 2014, l'EI a également détruit la tombe du prophète Younes à Mossoul.

La destruction du site de Nimrud s'inscrit dans le cadre d'une l'organisation de l'EI, qui cherche à effacer les traces des pillages auxquelles ses membres se sont livrés, selon un responsable politique de la communauté assyrienne.

Pour les archéologues, les destructions du patrimoine culturel et historique de l'Irak faites par l'EI sont vraiment comparables à la destruction des Bouddhas de Bamiyan en Afghanistan par les Talibans en 2001. #Terrorisme