La situation est très tendue dans la ville de Dimapur dans le nord-est de l'#Inde. Un homme, qui était accusé de viol, a été battu à mort et pendu sur la place publique. Le peuple a fait #Justice lui-même et cela risque de dégénérer. La foule a enlevé le violeur, l'a déshabillé et l'a pendu à mort. Des milliers de personnes ont assisté à la scène et la police locale a dispersé les attroupements avec des balles de caoutchouc. Plusieurs personnes ont été blessées.

Des personnes ont extirpé le prisonnier de sa cellule et l'ont amené sur la place publique où ils ont jugé ses fautes de manière très cruelle. Nu, il a simplement été lynché.

Publicité
Publicité

Le fait de violer une femme à plusieurs reprises est condamnable, mais une communauté peut-elle se proclamer juge ? Les systèmes de justice sont censés le faire selon la législation. Bien qu'un viol soit un fait inexcusable, il est aujourd'hui inconcevable dans une société civilisée de laisser le peuple faire justice.

Lors de la démonstration de la foule en colère, les polices ont tiré plusieurs fois. Les balles de caoutchouc ont blessé plusieurs personnes et le chef de la police locale a mentionné la mort de l'un d'entre eux suite à ses blessures.

Le niveau de tension dans les rues de Dimapur est très élevé et les autorités ont imposé un couvre-feu pour éviter les débordements de foule et diminué les risques que le tout dégénère. D'ailleurs, les autorités locales ont envoyé des forces anti-émeutes patrouiller les rues de cette ville de l'État du Nagaland.

Publicité

Le suspect qui a été pendu à mort venait du Bangladesh et plusieurs commerces de propriétaires bangladais ont subi des attaques et des actes de vandalisme dans cette ville. Les relations entre Indiens et Bangladais sont très tendues. Les locaux sont très fermés à la venue de leurs voisins qu'ils accusent d'occuper leurs terres agricoles de manière illégale.

Depuis le meurtre d'une étudiante de New Delhi en 2012, le sujet du viol est très sensible en Inde. Pour autant, cela ne permet pas au peuple de faire justice lui-même.