Des milliers de femmes israéliennes ont décidé de manifester leur mécontentement aux élus en sortant dans les rues pour demander la paix avec la Palestine. Ce mercredi 4 mars, les membres du groupe Women Wage Peace ont indiqué que le gouvernement élu le 17 mars prochain devra avoir un accord de paix avec la Palestine parmi ses priorités. Arabes et juives étaient parmi les participantes à la manifestation.

Tout près du parlement israélien à Jérusalem, les femmes ont voulu émettre des discours alternatifs à celui présenté par Benyamin Nétanyahou. Sur les nombreuses pancartes et affiches que brandissaient les manifestantes, il était possible de lire "on vote pour la vie", "on choisit un accord de paix". Il semblerait donc que plusieurs israéliennes veulent que les conflits avec la Palestine se terminent.

Parmi les personnes qui ont pris la parole, Irit Keinan appelle les candidats à se prononcer sur le conflit israélo-palestinien. "Nous sommes à deux semaines des élections et personne n'a encore pris position sur ce dossier", disait-elle dans un mégaphone. Les mères, les grands-mères et les futures mères ont applaudi Irit Keinan qui criait qu'"elle ne veut plus voir ses enfants devoir partir au combat contre les Palestiniens. C'est assez!".

L'organisme Women Wage Peace ne donne pas de consignes de vote à ses membres, mais la démonstration de solidarité semble indiquer que ces femmes choisiront un parti qui prend position contre les conflits armés avec la Palestine.

Ainsi, le groupe a décidé de se lever et de représenter les femmes qui souffrent en silence de voir leurs enfants partir au combat. Elles insistent sur le fait que le nucléaire iranien n'est pas le principal problème israélien et qu'avant de parler de l'étranger, il faut prendre conscience de ce qui se passe à l'intérieur de ses propres frontières.

Le conflit à Gaza a provoqué plus de 2200 victimes palestiniennes, en grande partie des civils, et un peu moins d'une centaine de morts chez les soldats israéliens. Ainsi, avec cette sortie, le groupe dit vouloir un État de paix et non militarisé. #Élections #Israël