Le chef de l'antiterrorisme italien, Mario Papa, a annoncé le 18 mars que les autorités italiennes avaient procédé à 17 arrestations et à l'expulsion de 33 personnes en lien avec le mouvement djihadiste depuis le début du mois de janvier. Il a tracé le bilan des interventions contre le #Terrorisme lors d'une audition devant une commission parlementaire italienne.

Au cours de cette dernière, il a précisé que « 4432 personnes avaient été contrôlées dans le pays et que 142 perquisitions avait été effectuées ». Faut-il se réjouir de ces chiffres ou les voir comme une intrusion aux libertés des citoyens? Difficile à dire. Le représentant du gouvernement assure que « les expulsions sont liées à des activités criminelles susceptibles de financer le terrorisme ».

Selon les autorités italiennes, « les loups solitaires (ndlr: djihadiste agissant seul) partis combattre en Syrie et qui reviennent pourraient être une menace pour l'Italie. Il faut donc avoir des contrôles très serrés. Même s'ils viennent d'autres pays d'Europe, ils peuvent entrer en Italie avec un passeport communautaire », explique Mario Papa.

Des terroristes parmi les migrants?

Plusieurs organismes ou intervenants politiques ont mentionné leurs inquiétudes quant à la présence de terroristes parmi les migrants qui arrivent en bateaux en provenance de l'Afrique. Le ministre ne croit pas qu'ils soient dans ces convois. « Si je m'en tiens aux faits seulement, il n'est pas possible d'affirmer que les terroristes entrent en Italie par cette voie, a affirmé Mario Papa. "Mais, il ne faut pas exclure que les possibilités sont là et que ces migrants pourraient me faire mentir. » ajoute-t-il.

Une centaine de noms sur la liste italienne

En janvier dernier, le ministre de l'Intérieur italien avait annoncé que le pays possédait une centaine de noms de personnes ayant possiblement des liens avec les groupes djihadistes. Ce dernier assure que les services de renseignements s'affairent à les surveiller. « Le niveau de sécurité est à son plus haut. Les responsables travaillent sans arrêt pour garder notre pays en sécurité », dit-il. #Djihad