Le parlement de la République Tchétchène a appelé les #Etats-Unis à renoncer à leur "politique impérialiste" et à commencer à vraiment dialoguer avec la Fédération de #Russie. Le speaker du parlement, Dukuvakha Abdurakhmanov, a commenté la résolution du congrès américain qui appelle Barack Obama à livrer des armes à l'Ukraine. Le speaker a affirmé que que la politique de l'Occident aux frontières russes est considérée comme une agression.

"Les Etats-Unis n'ont aucun conseil à donner à la Russie. La livraison d'armes à l'Ukraine sera interprétée comme un signal fort. Nous pourrions répondre en livrant des armes modernes au #Mexique pour lui permettre de résoudre le problème des territoires annexés par les Etats-Unis. A savoir la Californie, le Nouveau-Mexique, l'Arizona, le Nevada, l'Utah, le Colorado et une partie du Wyoming", a fait savoir le service de presse du parlement tchétchène.

"Nous nous réservons une marge de manoeuvre en Russie mais aussi aux Etats-Unis et au Mexique au cas où il faudrait régler ce problème. La livraison d'armes à des partisans pourrait être envisagée", rajoute le communiqué des parlementaires caucasiens.

Pour le speaker du parlement tchétchène, les Etats-Unis feraient mieux de renoncer à leurs "visées impérialistes" et d'envisager une discussion sérieuse avec la Russie. "Moscou et Kiev ont construit ensemble leur Etat. Les peuples ukrainien et russe sont des peuples frères. Nous conseillons aux Américains de renoncer à leur politique impérialiste et de commencer un réel dialogue avec notre pays. La paix sur terre est à ce prix", a-t-il clamé.

Les Etats-Unis pourraient livrer des armes à l'Ukraine

Barack Obama est sous pression aux Etats-Unis. Les Républicains, réputés pour leur politique hostile à l'égard de la Russie, tentent de pousser la Maison Blanche à livrer des armes létales à Kiev alors que le cessez-le-feu est toujours très fragile dans les républiques séparatistes. Mais Barack Obama craint de participer à l'escalade de la violence.

Actuellement, Washington fournit des équipements non-létaux à l'Ukraine: gilets pare-balles, uniformes, lunettes de précision et même colis alimentaires. "Insuffisant", a affirmé le chef d'Etat-Major des armées US.