Des missiles ont été tirés dans la mer par la #Corée du Nord ce lundi 2 mars, à quelques heures de l'exercice militaire conjoint entre les États-Unis et la Corée du Sud. Cette démonstration vient avec une déclaration de ses dirigeants qui mentionnent que "des frappes impitoyables seront menées contre les Américains". Ayant démontré la semaine dernière sa capacité de production d'armes nucléaires, Kim Jong-un ne fait rien pour rendre le climat moins tendu.

Selon la Corée du Sud, deux missiles d'une portée de 500 kilomètres ont été lancés à partir de la ville de Nampo. Ils auraient fini leur trajectoire dans la mer du Japon.

Publicité
Publicité

L'armée du peuple coréen a réaffirmé "être très près d'un conflit armé", sur les ondes de la télévision nationale à Pyongyang.

Le militaire interrogé par l'annonceur a dit que "l'unique moyen de répondre à l'impérialisme des États-Unis n'est pas le dialogue, mais les frappes et les attaques", un discours qui peut rendre le monde un peu nerveux car nous ne sommes pas dans The Interview, mais bien dans la vie réelle!

Néanmoins, depuis plusieurs années, les Nord-Coréens utilisent ces tactiques pour créer un climat de peur à l'aube des exercices militaires américains. Cette fois ne fait donc pas exception. Mais, le stress demeure.

Les politiciens de Washington et de Séoul ont vivement critiqué ces frappes en les caractérisant de "provocations" en ajoutant "être très attentifs à tous les tirs émis par Pyongyang".

Publicité

Foal Eagle, le nom donné aux exercices des armées américaine et sud-coréenne, représente un déploiement massif sur la terre, en mer et dans les airs. Depuis les premiers jours, ces exercices sont décriés par la Corée du Nord comme une manière de préparer une éventuelle guerre nucléaire. Le militaire a mentionné sur la chaîne nationale que "si un seul tir touchait les eaux ou le territoire nord-coréen, ces derniers répondraient par la bouche de leurs canons".

Ces derniers ont une haine absolue des Américains, mais Kim Jong-un pourrait-il faire abstraction de ses sentiments personnels pour laisser le climat mondial un peu moins tendu? C'est ce que nous verrons au cours des prochaines semaines où 3700 soldats américains seront déployés. #Etats-Unis