Le président vénézuélien demande "des pouvoirs spéciaux pour répondre à l'agression impérialiste américaine". Nicolas Maduro est en train de jouer un jeu dangereux et les relations diplomatiques entre les États-Unis et le #Venezuela sont de plus en plus tendues. Le pays d'Amérique latine sera-t-il le nouveau Cuba? La question peut réellement se poser...

Des exercices de défense militaire seront organisés à la fin de la semaine et le président a invité la population à y prendre part. "Il faut que j'aie plus de pouvoirs pour réussir à riposter et ainsi défendre la paix et la souveraineté de notre territoire face à l'envahisseur américain. Nous répondrons par l'unité nationale", disait-il, qualifiant la menace des États-Unis comme "la plus grave jamais subie par son pays au cours de toute l'histoire".

Publicité
Publicité

Des sanctions qui font réagir

Le président américain, #Barack Obama, avait annoncé lundi 9 mars des sanctions contre des responsables vénézuéliens, ayant été à l'encontre des droits de l'homme. Son homologue du pays d'Amérique latine a directement réagi en disant que "ces dernières sont un coup non justifié et très néfastes".

Dans un discours, il s'est adressé à Barack Obama en lui affirmant que "la menace pour le peuple américain n'était pas le Venezuela, mais plutôt lui-même comme dirigeant". Si Nicolas Maduro veut rendre les choses plus complexes, il fait tout pour y réussir! Les sanctions américaines ont été justifiées par les violations des droits de l'homme liées à la répression politique.

Cuba appuie le Venezuela

Dans un texte publié dans les médias locaux de Cuba, La Havane qualifie le décret de Washington d'"arbitraire et agressif".

Publicité

Fidel Castro y est allé de mots d'encouragement envers le président vénézuélien. Le pays lui a donné ouvertement son appui inconditionnel. Cela marque le premier désaccord public entre les États-Unis et Cuba depuis le début des négociations pour la normalisation des relations.

Pour rappel, Cuba fut sous embargo américain depuis 1962. Depuis quelques mois seulement, les relations diplomatiques s'étaient apaisées, ouvrant un réel dialogue.  #Etats-Unis