Dans un contexte socio-économique difficile, il faut de la créativité et un engagement citoyen important pour réussir à changer la direction du cercle vicieux de la pauvreté. Dans l'État de Nuevo Leon, au #Mexique, une association privée nommée Index a décidé de participer au bien-être de ses employés en agissant directement auprès de la relève. Grâce à son programme « De la mano con la escuela, » elle implique ses employés afin d'améliorer les écoles des communautés où se situent ses usines.

Depuis 2010, ce programme permet de créer un pont entre l'employeur et la communauté où sa main-d'œuvre est établie. Au Mexique, le gouvernement fait peu pour améliorer la situation. Index a choisi de mettre en valeur l'environnement, la solidarité et d'enseigner l'importance de l'éducation aux enfants.

Une des écoles transformée

À Linares, dans une petite municipalité de l'État de Nuevo Leon, le programme « De la mano con la escuela » a changé l'allure de l'école primaire Pablo Salce Arredondo. Celle-ci est devenue plus qu'une école. La communauté a participé à la reforestation de quelques arbres sur le terrain de l'établissement. Les jeunes ont pu comprendre l'importance de ne pas détruire la nature qui les entoure. Le travail conjoint des parents, des élèves et des enseignants a permis de transformer un terrain en état de décrépitude en un endroit plein de vie.

Cet effort communautaire ne se limite pas aux arbres. Les enfant sont introduits au concept du recyclage et à l'importance de garder son environnement propre. Ainsi, des contenants de déchets ont été placés pour recycler. Le personnel d'entretien de l'entreprise Index a également participé en fabriquant des tables où les enfants peuvent manger et jouer pendant les récréations.

Création d'une solidarité sociale

Les efforts d'Index ne se limitent pas à l'environnement. L'entreprise veut que les enfants de ses employés comprennent les valeurs fondamentales d'une société: solidarité, honnêteté et respect. Ainsi, des ponts intergénérationnels sont créés grâce à l'organisation de visites par les enfants au sein de résidences pour les personnes du troisième âge et des conférences sur le respect sont organisées.

« Je crois que l'on peut changer le Mexique. Il faudra beaucoup d'efforts, mais j'y crois, » raconte un jeune enfant participant au programme. Avant, il ne connaissait pas l'entraide ou la solidarité. Les bénévoles de « De la mano con la escuela » ont réussi à lui donner une nouvelle perspective où l'éthique prévaut.

Dans le dur climat social du Mexique. Il peut être difficile d'inculquer des valeurs comme l'éthique, le respect ou le développement durable. Mais « De la mano con la escuela » démontre que c'est possible. À ce jour, ce sont deux mille parents et cinq mille enfants dans une trentaine d'écoles qui en profitent.