Au lendemain d'un double attentat perpétré par les talibans contre deux églises chrétiennes de Lahore au Pakistan, deuxième ville du pays, et qui avaient fait 17 morts et de nombreux blessés, des manifestations de chrétiens ont eu lieu le 16 mars dernier et se sont terminées dans la violence. La tension entre les talibans et les chrétiens est en train de prendre une tangente dangereuse.

Suite aux attentas malheureux de dimanche dernier, plusieurs fervents de l'église catholique avaient réagi avec violence en lynchant deux personnes qui étaient, selon eux, liées aux kamikazes et avaient détruit des arrêts d'autobus et des automobiles.

Publicité
Publicité

Lundi, des milliers de policiers étaient déployés dans les rues afin d'éviter un autre débordement populaire. Les manifestants sont sortis avec des affiches disant « Arrêtez de nous tuer », « Pourquoi tuer des chrétiens? ».

La marche devait être pacifique, mais des confrontations entre chrétiens et policiers ont tout de même eu cours. Des coups de bâtons ont été donnés aux policiers par les manifestants se sentant menacés. La porte-parole de la police du Pendjab, Nabeela Ghazanfar, insiste sur le fait que « les autorités pakistanaises font tout en leur pouvoir pour ne pas tomber dans le piège de la violence ».

D'autres blessés et un mort de plus

Ainsi, ces manifestations de lundi effectuées par les chrétiens pour demander une meilleure protection de leurs institutions religieuses a alourdi le bilan des blessés et des morts.

Publicité

Le directeur de l'hôpital de Lahore a mentionné que « 12 blessés avaient été admis suite aux événements de lundi et un personne est décédée ».

La pays est à majorité musulmane et ne compte que 2% de catholiques. Cependant, la minorité devrait être mieux protégée en raison de sa vulnérabilité. C'est le message que désiraient transmettre les manifestants lundi. De son côté, le Pape a condamné ces attentats. Pour le ministre de l'Intérieur, Chaudhry Nisar, ces attaques reflètent « la frustation des talibans que l'armée a mis à mal dernièrement ». #Terrorisme #Asie