Le groupe terroriste Al-Quaïda a mis la main sur une autre partie du territoire syrien en soutirant la ville d'Idleb, située au nord-ouest de la #Syrie, au régime de Bachar el-Assad. C'est une seconde capitale provinciale qui passe aux mains des forces du groupe armé, après Rakka. Les alliés d'Al-Quaïda dans cette région sont regroupés sous le nom de Front Al-Nosra. C'est une victoire importante pour le groupe armé qui terrorise la Syrie depuis longtemps maintenant.

Cette prise de territoire a été confirmée par l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH). Le groupe explique que "la branche syrienne d'Al-Quaïda a pris le contrôle d'Idleb avec l'aide de petits groupes de rebelles islamistes".

Une "libération" annoncée par le Front Al-Nosra

La question est ici de savoir de quel côté on se situe dans le conflit. Le Front Al-Nosra a inscrit sur son compte Twitter que "la ville d'Idleb avait été libérée et que les derniers combattants du régime syrien étaient en fuite". Les civils auront-ils la paix? Seront-ils libres de pratiquer la religion qui leur convient? Devront-ils subir les foudres des soldats djihadistes? Peut-être que les civils auront un temps de repos car, au cours des cinq derniers jours - temps des combats violents à Idleb - plus de 130 personnes sont mortes, selon l'Observatoire syrien.

Rakka, Idleb et quelle ville suivra?

La capitale provinciale d'Idleb est donc la deuxième après Rakka à passer sous les ordres des groupes islamistes. Beaucoup de rebelles étaient dans la ville de Idleb et c'est ce qui en explique la prise de contrôle malgré les 150 raids aériens menés. En contrôlant cette grande municipalité, le Front Al-Nosra prend le contrôle de presque toute cette province. Son objectif étant d'y créer sont propre territoire et y diriger comme bon lui semble.

Des enregistrements propagandistes diffusés

Sur son compte Twitter, le groupe islamiste a publié des enregistrements de personnes qui sont en train de détruire des affiches du régime syrien, des personnes heureuses de rentrer dans leur maison, mais il omet de montrer des enregistrements des morts et des corps laissés derrière eux. Ainsi, il diffuse une image biaisée de la réalité à ses membres. #Terrorisme