L’Institut Panafricain pour le Développement et l’Université de Berlin cheminent désormais, plus que par le passé, main dans la main. Un cheminement nouveau engagé depuis le vendredi 20 mars 2015 par les deux institutions de formation supérieure.

Autour de la table des négociations, le professeur Michaël Hartmann, vice président du Teaching SRH Hochschule Berlin et René H. Yogler, directeur marketing de Valvo-Deutschland Grohb représentaient la partie allemande. Quant à la partie camerounaise, elle était représentée par le professeur Emmanuel Kamdem, Secrétaire Général de l’IPD, B. Engelbert Bertrand Pani (le porteur du projet), administrateur du German Solar Academy Cameroon, ainsi que le Professeur Mondoé, directeur de l’Harmattan-#Cameroun, directeur de l’Ecole Doctorale de l’IPD.

Dynamique positive 

La raison de ce nouvel élan, le lancement prochain d’un cycle de formation en énergies renouvelables et innovantes en #Afrique à travers le Cameroun. Il est ainsi question d’un inter-échange tant académique que pratique. Mais plus que cette formation, l’IPD et l’université de Berlin engagent un système de co-diplômation, visant à offrir aux apprenants issus de ce moule, un diplôme crédible de part le monde, non seulement pour ses bénéficiaires, mais plus encore pour les potentiels employeurs.

De ce fait, la formation lancée depuis le mois de février à la German Solar Academy Cameroun, dans le domaine de la photovoltaïque, vise à transmettre aux étudiants les dernières évolutions en matière de technologies des énergies renouvelables actuellement cours en Europe. Ces dernières devant être implémentées en Afrique, comme l’a indiqué le professeur Hartmann. 

Le choix du Cameroun pour le lancement de ce projet, tient du fait qu’Engelbert Bertrand Pani, le porteur du projet et le manager de la German Solar Academy au Cameroun, est un ancien étudiant de l’université de Berlin. Ce dernier, selon René H. Yogler, a réussi à convaincre la partie allemande, démontrant différentes potentialités favorables à l’implémentation du projet au Cameroun. #Ecologie