L'Élysée l'a annoncé ce mercredi 18 mars 2015, peu après 23 heures : parmi les 19 victimes de l'attaque terroriste du musée du Bardo à Tunis (#Tunisie) figurent deux Français.

Dans un communiqué, la présidence de la République ajoute que sept autres touristes français ont été blessés dans l'attentat. L'un d'eux serait dans un « état grave ». Les autres victimes sont des voyageurs italiens, colombiens, japonais, polonais, australiens et espagnols. Un policier et un chauffeur de bus ont également trouvé la mort.

Deux paquebots de croisières à Tunis

Deux navires de croisières étaient en escale dans le port de La Goulette, à Tunis, au moment de l'attaque : le Fascinosa de Costa Croisières et le Splendida de MSC Croisières. Le premier transportait 3 161 passagers et le second comptait, lui aussi, des milliers de croisiéristes. Ces deux compagnies proposaient des excursions au musée du Bardo à leurs clients.

Costa Croisières a confirmé que plusieurs dizaines de ses voyageurs se trouvaient à l'intérieur du musée au moment de l'attaque. Quatorze passagers n'étaient pas remontés sur le paquebot mercredi soir mais l'opérateur n'est pas en mesure de préciser s'ils figurent parmi les victimes de l'attentat. Le navire est reparti dans la soirée. La compagnie a laissé des membres de son personnel sur place, à Tunis, pour suivre l'évolution de la situation.

De son côté, MSC Croisières n'a toujours pas annoncé officiellement si des passagers du Splendida étaient au musée du Bardo au moment de l'attaque. Sur les vidéos qui montrent l'évacuation du site, plusieurs personnes ont été identifiées portant un autocollant aux couleurs de la compagnie. Ils sont habituellement distribués aux passagers pour les repérer lors des escales.

Les deux assaillants tués

L'attaque a été perpétrée par au moins deux hommes armés de kalachnikov, à 12h30. Ils auraient commencé à tirer sur des touristes qui descendaient d'un car garé sur le parking avant de les poursuivre dans le musée. Une fois à l'intérieur, ils ont continué à viser les visiteurs.

Ils se sont ensuite retranchés dans le musée du Bardo où 160 visiteurs au moins étaient présents. Selon certaines informations, ils en auraient pris quelques uns en otages. D'autres ont pu se cacher.

Les forces de l'ordre tunisiennes ont mené un assaut à partir de 15h. Un peu plus de 30 minutes plus tard, ils sont parvenus à libérer toutes les personnes qui étaient encore dans le musée. Les deux terroristes ont été tués. Plusieurs complices seraient recherchés.

L'attentat n'a pas été revendiqué mais plusieurs organisations terroristes menacent régulièrement la Tunisie.