Le ministère de l'Intérieur a confirmé que 19 personnes, dont 17 étrangers, ont été tués lors d'une attaque armée conte le musée Bardo à Tunis. Les autorités tunisiennes ont confirmé que l'attaque est un acte terroriste. Les auteurs de cet attentat étaient armés d'armes automatiques de type kalachnikov (AK-47) selon Mohamed Ali Aroui, porte-parole du ministère. Il semble que les touristes étaient principalement Arabes et Japonais.

Le représentant du gouvernement a pris la parole sur les ondes de la radio Mosaïque FM. « Il y avait une centaine de visiteurs dans le musée lorsque les intrus sont arrivés. La majorité d'entre eux ont pu être évacués », a-t-il expliqué.

Publicité
Publicité

Selon certaines sources, une quarantaine de Français était à l'intérieur du musée.

Prise d'otage ou non?

Sur Internet, les informations sont imprécises. On ne sait pas s'il y a des touristes toujours prisonniers des terroristes. Il semblerait que oui, mais il est impossible de préciser combien. « Selon les informations que nous avons, il y aurait encore des touristes à l'intérieur du musée », a évoqué Mohamed Ali Aroui. Le quartier du musée est encerclé par les forces de l'ordre et les unités antiterroristes sont entrées dans le Bardo.

Les députés évacués

Le Musée est situé tout près de l'Assemblée nationale où les députés se sont rassemblés dans le Hall et les travaux parlementaires ont été suspendus. Les ministres de l'Intérieur, de la Défense et le premier ministre du pays étaient réunis pour évaluer la situation sécuritaire.

Publicité

Des informations laissent penser que les terroristes se sont introduits dans l'institution afin d'avoir accès au parlement par la suite. Le mouvement djihadiste en #Tunisie est en plein essor depuis la révolution de 2011. L'attaque pourrait être fortement liée aux groupes apparentés à Al-Quaïda qui se trouvent à la frontière algérienne où les terroristes sont très actifs. Plusieurs militaires et juges étaient à l'Assemblée nationale pour l'audition d'une loi antiterrorisme, ce qui expliquerait le choix de la journée. Mais, aucun groupe n'a encore revendiqué l'attentat. #Terrorisme