Il arrive que des personnes fassent des erreurs en arrivant au travail car elles ne sont pas complètement réveillées. Un manque d'attention ici et là, mais celui qui travaillait au sein de la fonction publique australienne aurait mieux fait de regarder correctement son courriel avant d'appuyer sur « envoyer ». Sans s'en rendre compte, un employé de l'État a envoyé un message dans lequel les informations personnelles de 31 chefs d'État étaient inclues selon The Guardian, un quotidien britannique.

L'erreur a provoqué le partage de coordonnées telles que les numéros de passeport, les numéros de carte de crédit, et des informations relatives aux chefs venus lors du sommet du G20 qui avait eu lieu à Brisbane, en Australie en novembre 2014.

Ce ne sont pas les données de sous-fonctionnaires et d'accompagnateurs dont on parle, mais littéralement celles de #Barack Obama, #François Hollande, Angela Merkel, Xi Jinping ou Vladimir Poutine, entre autres.

L'employé travaillant pour l'organisation de la Coupe d'Asie de football était surpris d'avoir ces informations en arrivant à son travail. Le ministère australien qui est en charge de la protection de la vie privée a mentionné « que le manquement a été  corrigé ». Probablement que l'employé ayant obtenu ces renseignements était de bonne foi! Quelle valeur peut avoir le numéro de passeport de Barack Obama ou son numéro de téléphone personnel pour des personnes malintentionnées?

Les fonctions automatiques doivent être vérifiées

Il semble que le problème soit lié à l'utilisation d'une fonction d'auto-remplissage d'un courriel. En utilisant ce type de fonctions, l'ordinateur choisi les courriels qui ont les mêmes lettres en début d'adresse électronique pour vous. Ces fonctions peuvent parfois sélectionner les mauvaises personnes.

Il ne faut jamais faire confiance à son ordinateur portable ou à son téléphone intelligent. Tant jolie et parfaite sont ces petites machines, elle peuvent provoquer de petits problèmes comme dans le cas du fonctionnaire australien! Avec moins de chance, il aurait envoyé ces informations à une personne flairant la bonne affaire pour quelques milliers de dollars! #Australie