Il y a quelques mois, ma conjointe était en train de tricoter un foulard. Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle faisait cette pièce de tricot, elle m'a répondu vouloir participer à la manifestation organisée pour stopper le programme nucléaire en Angleterre. Je l'ai regardé d'un air sceptique. « Avec tous les foulards que les gens vont faire parvenir, ils vont entourer le ministère de la Défense britannique en guise de protestation », m'a-t-elle répondu.

Une participation humanitaire et citoyenne

Quelques mois plus tard, après avoir montré au premier ministre britannique, David Cameron, son désaccord avec le programme Trident, le groupe transforma les segments de la barrière en couverture pour les envoyer en #Afrique. Des milliers de personnes y avaient participé en créant des segments d'une longue barrière et maintenant leur travail servira à titre humanitaire à Nairobi, entre autres, comme couverture pour aider des orphelinats et des enfants sans abris.

Ainsi, en surfant sur le Web, il y a quelques jours, des nouvelles tristes passaient sur ma page Facebook les unes après les autres. Corruption, conflits armés, etc. Et voilà que je vois l'organisme pour lequel ma conjointe a tricoté. Les quelques heures qu'elle a donné serviront en plus à des enfants en Afrique. Cette nouvelle m'a rempli d'optimisme pour le reste de la journée. C'est une démonstration que la nature humaine peut réussir des choses extraordinaires.

Le prochain segment de la barrière de laine est destiné à des refuges pour les sans-abris de Londres. Y a-t-il un plus bel exemple de solidarité ? Ce groupe « Campaigns for Nuclear Disarmament » démontre qu'avec un peu d'ingéniosité et de bonne volonté il est possible de manifester et construire quelque chose de positif pour aider les moins biens nantis et redonne confiance en la nature humaine !

Un financement inapproprié pour le nucléaire

Les organisateurs de la campagne pour le désarmement nucléaire avaient réussi à réunir des foulards de laine et former une barrière de 11,2 km à la fin. Des personnes de partout sur la planète avaient participé à cet effort pour dénoncer le financement exagéré du programme d'armes nucléaires Trident en Angleterre. Ce dernier reçoit cinq fois plus de fonds que le budget dédié à la recherche pour le développement durable selon l'organisme. La réutilisation de la laine pour en faire des couvertures devrait inspirer David Cameron à investir davantage dans l'environnement. #Energie nucléaire