L'#Uruguay a vu son dirigeant passer le pouvoir à son successeur dimanche dernier. José Mujica, un ex-guérillero, a donné le pouvoir à un ex-oncologue, Tabare Vazquez qui était le président de 2005 à 2010. Ainsi, on a droit à un renvoi de pouvoir. José Mujica qui a fait avancer l'Uruguay avec des lois novatrices au cours des dernières années prendra un peu de repos.

Plusieurs membres de la presse ont qualifié l'ancien président du « dirigeant le plus pauvre du monde » en raison de son mode de vie modeste et loin des projecteurs. L'homme âgé de presque 80 ans fuyait les protocoles et les vedettes internationales. Les clés du pays sont remises à un homme plus austère. Sous la garde de José Mujica, l'Uruguay n'a pas cessé de croître économiquement. Un fait impressionnant pour un pays d'à peine 3,3 millions de personnes.

La passation des pouvoirs s'est faite devant plusieurs présidents latino-américains dont Raul Castro de Cuba. D'autres se sont désistés à la dernière minute tels que le représentant des États-Unis et du Venezuela qui sont à couteaux tirés.

Les deux hommes qui se sont échangés le pouvoir ont des personnalités contrastantes. L'ex-guérillero quitte le pouvoir avec quelques dossiers en suspens. Ses promesses en éducation et au niveau des infrastructures ne sont pas tenues, mais en revanche il faut admettre que le virage vert de l'Uruguay est tout à l'honneur de José Mujica.

De plus, au niveau social, l'Uruguay est en avance sur plusieurs pays d'#Amérique latine, voire du monde. Les lois sur l'avortement, sur le mariage homosexuel, la légalisation du cannabis ne sont que quelques exemples uniques dans cette partie du globe. Ainsi, il a certainement secoué les conservateurs de ce pays et donné un nouveau souffle aux politiques uruguayennes.

Ainsi, ils étaient des milliers à être venus saluer pour une dernière fois José Mujica. Les milliers de personnes réunies dans la capitale Montevideo ont rendu un hommage touchant à celui qui a transformé l'Uruguay au cours des dernières années.