Les membres des forces policières de Rio de Janeiro sont sortis dans les rues, vendredi, pour disperser une manifestation qui s'est déroulée dans une favela. Les citoyens ont partagé leur mécontentement suite au décès d'un enfant de 10 ans, Eduardo Jesus Ferreira, lors d'un échange de tirs. Les autorités ont utilisé les gaz lacrymogènes pour disperser les manifestants en colère.

Ils auraient été des centaines de personnes à sortir dans les rues scandant des slogans contre la police. « La police ne tue que les habitants », criaient les manifestants. Ces derniers ont bloqué l'accès à la favela "Alemao" qui regroupent environ 70 000 habitants.

Publicité
Publicité

Il semble que les gaz ont provoqué une réponse des citoyens habillés de draps blancs. Il ont lancé des pierres aux policiers. Selon les autorités brésiliennes, un policier a été blessé pendant les affrontements.

Les policiers se défendent d'avoir tué l'enfant

Les policiers patrouillaient dans la favela d'Alemao lorsque des tirs ont été effectués vers eux par des criminels. L'enfant semble avoir été touché par l'un des tirs et il n'a pas survécu à ses blessures. La version de la mère d'Eduardo Jesus Ferreira diffère. Elle a témoigné aux médias locaux qu'elle n'avait entendu qu'un seul coup de feu. « Le policier qui a tué mon enfant m'a pointé avec son arme quand je me suis approché pour lui parler. Il me visait », raconte-t-elle.

Dilma Rousseff veut de la transparence

La présidente s'est montrée solidaire de la famille de l'enfant décédé.

Publicité

« Il faut que les raisons de ce décès soient connues. Les responsables seront jugés et punis comme il se doit », a-t-elle déclaré. Il est important pour les autorités brésiliennes de rétablir la sécurité dans les favelas de Rio à temps pour les Jeux Olympiques de 2016. Les affrontements entre trafiquants de drogue et policiers auraient tué quatre personnes au cours des 24 dernières heures dans la métropole brésilienne. Les forces de l'ordre devront travailler pour rétablir la sécurité, mais ils doivent le faire dans le respect des droits des habitants de ces régions défavorisées. #Justice #Amérique latine