Les États-Unis sont au prise avec un grave problème de brutalité policière. Quand ce n'est pas une question raciale, c'est simplement pour se défouler. Les corps policiers ont des devoirs à faire. Les onze policiers captés à leur insu par une hélicoptère ont démontré que le problème n'est pas simplement entre noir et blanc. Il pourrait être plus profond. Onze shérifs adjoints de la Californie du sud ont été pris en flagrant délit, alors qu'ils battaient un homme essayant de s'enfuir à cheval. Ils le frappaient avec vigueur et force.

Le Shérif du comté de San Bernardino était sous le choc après avoir vu les images. « Je suis très préoccupé par cette scène », a-t-il déclaré.

Publicité
Publicité

L'incident a eu lieu dans la vallée Apple à 130 km de la région métropolitaine de Los Angeles. Le Shérif a demandé une enquête interne.

L'homme qui a subi la brutalité policière n'est pas sans faute. Francis Jared Pusok fait face à un mandat d'arrêt pour usurpation d'identité. Les policiers lui ont présenté ce mandat et ce dernier est parti en courant. La violence de la vidéo est-elle justifiée pour autant ? Les policiers ont le devoir de protéger les citoyens et les criminels, la force abusive n'est pas permise. C'est la première chose enseignée dans les écoles de police.

Le fusil à décharge électrique, oui, mais pas la suite !

Sur la vidéo, on voit clairement l'homme fuir sur son cheval. Un policier tire avec son fusil à décharges électriques. Il atteint l'homme qui tombe. Une fois sur le sol, les onze shérifs viennent battre le suspect.

Publicité

Ce n'est définitivement pas la définition d'une force justifiée. Avec le fusil électrique, l'homme était presque paralysé pendant quelques minutes.

Francis Jared Pusok est resté 45 minutes au sol sans aide médicale. Il a ensuite été hospitalisé pour soigner ses blessures. Les autorités reconnaissent « un usage de la force », sans plus. Il semble que le Bureau du Shérif de San Bernandino fait l'objet de plusieurs plaintes pour un usage abusif du fusil électrique. Après les dérapages de North Charleston en Caroline, cela fait une deuxième bavure en moins d'une semaine aux États-Unis. La vidéo est disponible sur le site Youtube. #Etats-Unis