Il existe des pratiques aux États-Unis qui sont des sources de discorde. Dans les États où la religion est très influente, des groupes de thérapis pour remettre les gays sur la « bonne voie » sexuelle existe. Ces groupes ont pour objectif d'enseigner aux jeunes ou aux adultes homosexuels que leur préférence sexuelle est incorrecte. Un suicide provoqué par l'un de ces groupes a été publicisé, celui de Leelah Alcorn, et le président américain s'est positionné contre ces groupes de « thérapie ».

Ces thérapies de conversion incitent les gays, lesbiennes ou transgenres à reconsidérer leur orientation sexuelle. Le président américain a indiqué clairement sa volonté « de lutter contre ces pseudo-thérapies ».

L'histoire de Leelah Alcorn

Cet appel contre les thérapies a été provoqué par une pétition mise sur le site de la Maison Blanche.

Publicité
Publicité

Le document fait suite au suicide de Leelah Alcorn, 17 ans. Cette jeune fille avait été forcée par ses parents à suivre une thérapie suite à son changement de sexe. L'intolérance de la famille a tué la jeune fille. Ces thérapies peignent les préférences sexuelles des homosexuels comme celles du diable. Leelah Alcorn avait été forcée à redevenir un jeune adolescent masculin.

Sur son message de soutien à la pétition, #Barack Obama affirme que « chaque personne devrait avoir le droit de vivre en toute liberté » indépendamment de ses préférences sexuelles.

Le président insiste sur le fait que ce n'est pas la personne qui choisit d'être homosexuelle et que c'est à la société et ses proches de faire en sorte que son choix soit accepté. « Comme société, c'est à nous de construire un avenir pour tous les gens », écrit-il.

Publicité

Cette pétition a plus de 120.000 signatures. La conseillère du président, Valerie Jarrett, a indiqué que « le président partageait les inquiétudes des gens en relation avec les thérapies de conversion ». Elle ajoute que « les effets nuisibles sont scientifiquement démontrés et qu'ils sont encore pire lorsque les thérapies sont pratiquées sur des jeunes ». Cette prise de position de la Maison blanche va dans le sens de la position du président qui milite pour les droits des homosexuels depuis sa venue à Washington. #Etats-Unis