Cette fois, c'est dans la ville de Baltimore que les incidents se sont déroulés. Un Américain noir a été blessé aux cervicales lors de son arrestation brutale, il y a une semaine. Le 19 avril, il est mort des suites de ses blessures. Freddie Gray est une autre victime des bavures policières qui ont cours à l'intérieur des États-Unis depuis plusieurs mois. La mort du jeune homme a provoqué de vives manifestations dans la ville de Baltimore chez les citoyens afro-américains qui veulent plus d'équité.

La liste d'événements où des policiers blancs ont tué ou arrêté brutalement une personne noire commence à être très longue. Les autorités américaines ont de quoi s'inquiéter. Il y a un usage de la force qui est normal lors d'une arrestation, mais plusieurs des policiers qui sont visés par des enquêtes aux États-Unis ont utilisé une force excessive.

Dans le cas de Freddie Gray, l'avocat de la famille,William Murphy Jr a déclaré que « l'arrestation est survenue dans le cadre d'une détention préventive, au cours de laquelle aucun crime justifiant une arrestation aussi brutale avait été commis. Il était seulement noir et courait dans la rue ». Des vertèbres cervicales du jeune homme ont été sectionnées à 80% lors de l'arrestation, ce qui a provoqué sa mort.

Une enquête est annoncée

Le maire de Baltimore, qui se trouve dans l'État du Maryland sur la côte Est, Stephen Rawlings-Blake, n'a pas tardé pour annoncer la création d'une enquête. L'après-midi, des centaines de personnes noires étaient devant l'hôtel de ville pour demander des explications aux autorités policières. Le maire ne désire pas que cet événement dégénère dans la ville. « Je veux que les citoyens connaissent le fond de l'histoire, et si des mesures disciplinaires sont nécessaires, les responsables seront sanctionnés comme il se doit », a déclaré le maire.

Des bavures policières partout dans le pays

Les tensions raciales s'accentuent à travers les États-Unis en raison du manque de conséquences des gestes posés par les policiers. Plusieurs personnes veulent que les policiers qui utilisent une force excessive répondent de leurs gestes devant les tribunaux. Dernièrement, à North Charleston, un policier a été accusé de meurtre après avoir tué un noir désarmé lorsqu'il était en service. #Etats-Unis #Racisme