Les officiers de la police turque ont ratissé le pays pour effectuer plusieurs arrestations mercredi. Les suspects arrêtés ont tous des relations ou sont des proches du groupe d'extrême gauche qui a revendiqué la prise d'otage survenue la veille. Lors de cette prise d'otage, le magistrat, Mehmet Selim Kiraz, et ses deux assaillants ont perdu la vie après plusieurs heures de tractations.

Publicité

Les Turcs n'ont pas pris à la légère cette attaque. En début de journée, à Antalaya, 22 étudiants, qui sont suspectés d'avoir des liens avec le parti Front révolutionnaire de libération du peuple, ont été mis en état d'arrestation. Ce parti ou groupe politique a revendiqué la prise d'otages. Les forces policières turques ont justifié ces arrestations massives par des sources d'informations qui laissaient croire qu'une possible prise d'otage, similaire à celle d'Istanbul, pourrait avoir lieu ailleurs dans le pays.

Dans les municipalités d'Izmir et d'Eskisehir, cinq arrestations ont été faites dans les deux villes. Des munitions et des armes ont été trouvées sur les sites. Bien que les étudiants démentent les informations, le fait de retrouver des armes ne joue pas en leur faveur.

Un hommage rendu mercredi matin au magistrat mort

En parallèle à la chasse aux sorcières, plusieurs personnes s'étaient réunies à Istanbul pour rendre hommage à Mehmet Selim Kiraz. Plusieurs de ses collègues étaient au palais de justice de Caglayan pour un hommage touchant. Une grande affiche avec un mot en mémoire de l'homme était déployée.

Le cas de Berkin Elvan, la cause de la prise d'otages

Selon plusieurs sources en #Turquie, les assaillants de Mehmet Selim Kiraz voulaient que les policiers admettent leurs torts dans le cas du jeune Berkin Evlan. Ce dernier avait été tué par la police lors de manifestations l'an dernier. Son cas avait provoqué une série de manifestations et le magistrat enlevé était en charge de cette enquête. Le jeune homme était devenu le symbole de la répression turque.

Le président, Recep Tayyip Erdogan, a raccourci son séjour à l'étranger pour venir s'occuper de ces problèmes. La tension devient lourde en Turquie avec des élections dans quelque semaines. #Terrorisme