Le premier ministre de l'#Inde, Narendra Modi, est en visite au #Canada et une entente avec son homologue canadien, Stephen Harper, a été signée. L'Inde achètera 3000 tonnes d'uranium provenant des mines de la Saskatchewan dans le centre du pays. L'achat, qui s'échelonnera sur une période de cinq ans, servira à fournir les réacteurs nucléaires des centrales énergétiques indiennes.

Les deux dirigeants ont mentionné lors de la signature de l'entente que cette dernière n'était que le début de l'approfondissement des relations économiques entre les deux pays. Les deux chefs d'État s'entendent pour dire que cette relation n'a pas encore atteint son plein potentiel.

Publicité
Publicité

Le premier ministre Narendra Modi a souhaité voir le Canada joué un rôle plus actif dans les relations entre les pays du Pacifique et de l'Asie. « Notre relation n'est pas où l'on veut qu'elle soit aujourd'hui. Mais, elle prend de l'importance », a-t-il commenté.

Le premier ministre de la Saskatchewan, qui profitera grandement de cette entente, a indiqué que cette vente d'uranium est une bénédiction pour la province. « Cela aidera de nombreuses familles autochtones et métisses en plus de nous rapporter des centaines de milliers de dollars », a expliqué Brad Wall. Cet achat de minerai fait partie d'une série d'initiatives annoncées mercredi matin.

Des ententes dans plusieurs secteurs

En plus de cet accord sur l'uranium, les deux gouvernements ont établi les bases d'une relation dans plusieurs domaines.

Publicité

L'aviation civile, l'aérospatiale, le transport ferroviaire et l'éducation sont au menu des annonces.

Le premier ministre indien a mentionné que le Canada a le potentiel d'être un partenaire clé de la stratégie de développement national de son pays. « Je suis conscient de l'importance de cette visite dans l'histoire des relations entre nos deux nations », a-t-il expliqué.

Cette collaboration risque de produire plusieurs milliers d'investissements au Canada. Les secteurs de l'agriculture, les villes intelligentes, la recherche et l'éducation sont les champs d'avenir et les deux chefs d'État sont persuadés qu'ils ont beaucoup à gagner en ramenant des relations diplomatiques qui ont dérivé au cours des dernières années. #Energie nucléaire