D’après le quotidien La Repubblica, le Costa Concordia, échoué le 13 janvier 2012 au large de l’Italie, aurait eu à son bord une très grosse quantité de cocaïne. Des enquêteurs italiens auraient intercepté des conversations entre deux membres de la mafia calabraise 'Ndrangheta.

« Ce bateau qui a valu à l’Italie d’être la risée du monde »

C’est en écoutant deux membres de la mafia calabraise, qui détient le quasi-monopole du trafic de cocaïne entre l’Europe et l’Amérique du Sud, que des enquêteurs de la police fiscale italienne (la Garde des Finances) auraient fait le rapprochement entre le tristement célèbre paquebot et une cargaison très importante de poudre blanche.

Publicité
Publicité

Michele Rossi et Massimo Tiralongo, deux caïds bien connus des services, se feraient appeler respectivement « Olivia » et « Giulia » au téléphone. Des extraits de ces conversations auraient été publiés, dans le quotidien italien. Il serait question d’un chargement égaré : « Tu te souviens de quelle marque était la princesse ? » aurait déclaré « Olivia ». Le second réplique : « Sur ce bateau qui a valu à l'Italie d'être la risée du monde » et « qui nous a pris par les fondements ». Les enquêteurs en auraient conclu que le Costa Concordia servait de mule pour le réseau mafieux. Cependant, les sauveteurs et le personnel du chantier de Gênes, où a été remorqué le paquebot le 27 juillet 2014, n’ont trouvé aucune trace de drogue à bord.

Croisières sur l’autoroute de la drogue

La piste n’est néanmoins pas dénuée de sens puisqu’il semble que le marché des croisières soit devenu le nouvel "El Dorado" des passeurs de drogues.

Publicité

Costa Croisières, MSC et la Norwegian Cruise Line seraient, selon les policiers, les compagnies favorites de la Mafia. À l’insu des commandants de bords mais avec la complicité de membres d’équipage et de faux touristes, la drogue transiterait sur le vieux continent via ce luxueux moyen de transport. La drogue serait cachée avec les réserves de nourriture des bateaux.

Le 27 octobre 2013, un container aurait été saisi sur le port de Gênes à bord du « Famosissima » de la MSC. Le couple « Olivia » et Giulia » fait allusion à cette prise : « la quantité perdue dans un conteneur saisi le 27 octobre 2013 au port de Gênes ». Ou encore, le 11 mars, cinq membres d'équipage du « Norwegian Sun » ont été interpellés au moment où ils embarquaient sept kilos de cocaïne à Tampa, en Floride.