Nouveau coup de théâtre à Kiev. Le journaliste et écrivain Oles Buzina a été abattu il y a quelques heures de plusieurs balles dans le corps, dans une cour non loin de sa maison. Selon les premiers témoins sur place, ce sont deux hommes cagoulés qui ont tiré sur le journaliste et écrivain, alors qu'ils roulaient dans une voiture bleue foncé. "Aujourd'hui à 13h20, deux hommes inidentifiables masqués ont tiré sur le journaliste Oles Buzina", a déclaré le ministre de l'Intérieur ukrainien. Selon les informations divulguées par la police, les forces de l'ordre seraient encore sur place et chercheraient désormais à identifier les deux hommes et à retrouver leur piste. 

Opposé au gouvernement

La mort d'Oles Buzina a de quoi faire froid dans le dos pour une large partie de la population ukrainienne. L'homme était présentateur à la télévision et écrivain. Il était très connu pour ses prises de position à l'encontre du gouvernement de Porochenko, le président ukrainien, principalement depuis que la guerre qui oppose l'#Ukraine et la #Russie a débuté. Jusqu'au mois de mars dernier, il était également le rédacteur en chef du journal Segodnya, mais a démissionné de son poste deux mois après avoir été engagé, frustré de ne pas pouvoir donner son opinion, de ne pas choisir ses collaborateurs et de ne pas pouvoir parler à la presse.

Poutine a réagi

La nouvelle a de quoi faire réagir les Ukrainiens, d'autant plus que cet assassinat intervient dans une vague d'étranges disparitions et meurtres dans le pays déchirés entre les pro-gouvernement et les pro-russes. Mercredi soir, c'était l'ancien député Oleg Kalachnikov qui avait été abattu. Des assassinats qui interpellent Vladimir Poutine, qui a souhaité s'exprimer sur le meurtre du journaliste. Lors de sa session de questions-réponses annuelle, le président russe a déclaré qu'il s'agit d'un meurtre politique. "L'Ukraine doit faire face à toute une série de meurtres de ce type", a-t-il ajouté. De son côté, Petro Porochenko affirme que les meurtres de Buzina et de Kalachnikov seront élucidés : "Leur nature et leur portée politique sont claires: il s'agit d'actes délibérés qui font le jeu de nos ennemis".