La situation ne s'améliore pas au #Yémen. Les frappes de la coalition sunnite emmenée par l'#Arabie Saoudite ont commencé depuis trois semaines. Et, selon l'ONU, on compte déjà 600 morts dans ces affrontements entre sunnites et miliciens Houthis chiites. Ces derniers sont armés et notamment soutenus par l'Iran, qui tient à mettre en place son croissant chiite dans la région. Pour tenter d'apaiser la situation, le Conseil de Sécurité a voté, à 14 voix contre 1, la résolution 2216 qui interdit la vente d'armes aux Houthis. Seule la Russie s'est abstenue dans ce vote. On sait depuis longtemps que Moscou soutient Téhéran et les Russes veulent un embargo total sur les armes dans…les deux camps. Le Conseil de Sécurité appelle également les Houthis à se retirer des zones conquises, dont la capitale Sanaa, et à une négociation entre les deux partis pour une sortie de crise.

L'Arabie Saoudite a toujours été un allié américain

Pour Armelle Charlier, spécialiste en politique internationale, il est clair que l'Iran soutient les Houthis. « C'est vraisemblablement le cas car les Houthis sont une branche du chiisme. Le Yémen est engagé dans une guerre entre l'Arabie Saoudite sunnite et l'Iran chiite. La résolution pointe du doigt les Houthis, non pas seulement dans une opposition chiite-sunnites, mais également dans un cadre démocratique. Il s'agit d'un groupe qui n'est pas sorti des urnes et qui a renversé le président en place », souligne-t-elle. Quant aux Etats-Unis, leur position dans le conflit n'est pas aisée vu le contexte régional et leurs alliances. « Le dossier yéménite est extrêmement complexe. Car le pays peut passer d'Etat faible à celui en déliquescence qui causerait l'explosion du terrorisme. Les Etats-Unis sont pris entre le marteau et l'enclume avec d'un côté, l'Iran et de l'autre, l'Arabie Saoudite. Ils se rapprochent de l'Iran avec l'accord sur le nucléaire et l'Arabie Saoudite a toujours été un allié. Ils sont coincés entre le marteau et l'enclume. Qui faut-il aider ? Pour le moment, c'est l'Arabie Saoudite. Mais à la fin de cette coalition sunnite, on retrouve des groupes comme l'Aqpa (Al-Qaïda dans la Péninsule arabique). Or, les Etats-Unis ont soutenu les Houthis pour combattre Aqpa ». Vous avez dit situation complexe ? #Barack Obama