Les Américains et les Japonais ont annoncé une alliance afin de renforcer leur coopération de défense au niveau international. John Kerry, le secrétaire d'État américain, et son homologue japonais, Fumio Kishida, en compagnie des ministres de la Défense de leur pays respectif, ont annoncé les lignes principales d'une entente de coopération militaire entre les deux superpuissances.

La version précédente datait de deux décennies presque, 1997 pour être exacte. La montée de la Corée du Nord à l'époque était en arrière-plan à l'époque. Cette version 2.0 prend en considération le fait que le #Japon a changé sa politique militaire. Le pays ne fait plus que protéger son territoire. Il veut engager ses troupes dans des missions qui dépassent l'auto-défense. Le Japon veut jouer un rôle plus important à l'échelle internationale.

La montée militaire de la #Chine et ses ambitions sur le territoire marin dans le Pacifique inquiètent plusieurs pays asiatiques dont le Japon. Les Nippons voient en cet accord « un argument dissuasif » pour la Chine. Le Premier ministre japonais, Shinzo Abe, a insisté sur la force de l'alliance avec les États-Unis pour dissuader les Chinois. « Notre alliance avec les Américains deviendra plus forte et donnera plus de stabilité à la zone », a-t-il expliqué.

Une alliance qui n'est pas seulement contre la Chine

Le secrétaire d'État a souligné que le traité de défense mutuelle inclut les île Senkaku qui sont revendiquées par la Chine sous le nom de l'archipel Diaoyu. Néanmoins, les Américains ont insisté sur le fait que cette alliance n'est pas dirigée contre la Chine. « Les deux pays vont coopérer sur d'autres dossiers que celui lié à la Chine », a dit Ashton Carter, le ministre de la Défense américain.

La sécurité informatique et l'espace sont également des domaines où les deux pays s'aideront mutuellement. Ces ententes permettront aux Américains d'avoir des bases au Japon et ce dernier pourra abattre des missiles en direction des États-Unis, même si les Japonais ne sont pas visés par ce dernier. Il y a près de 50 000 soldats américains au Japon de manière permanente. Cet accord rassure le Japon sur les visées chinoises. #Etats-Unis